Le Gala Québec Cinéma… sur le sofa !

Par Mireille Vachon

Le mercredi 10 juin dernier s’est déroulé le tout premier Gala Québec Cinéma virtuel. Intitulé « Gala sur le sofa », l’événement avait pour but de faire rayonner notre cinématographie nationale et de récompenser les artistes d’ici même à distance. Un total de 28 Iris ont été décernés à différents acteurs du milieu cinématographique.

Dès 19 h, sur le site Internet de Radio-Canada et d’Ici ARTV, ainsi que sur la page Facebook d’ICI Télé et de Québec Cinéma, les téléspectateurs ont pu assister à la remise des 24 Iris décernés à plusieurs artisans ayant contribué à la réalisation de films, de courts métrages et de documentaires. Les trois hôtes, Élise Guilbault, Guillaume Lambert et Mani Soleymanlou, ont su divertir le public tout au long de la soirée.

À la fin du gala, à 21 h, la fête s’est poursuivie lors de l’émission Bonsoir, Bonsoir ! animée par Jean-Philippe Wauthier, dans laquelle un spécial cinéma était prévu pour l’occasion. Quatre autres Iris ont été remis lors de l’émission, soit Meilleure interprétation féminine et masculine dans un premier rôle (Andrée Lachapelle et Gilbert Sicotte dans Il pleuvait des oiseaux), Prix du public (Il pleuvait des oiseaux de Louise Archambault) et Meilleur film (Antigone de Sophie Deraspe).

Ce dernier a mérité cinq autres trophées parmi les plus convoités : Meilleure réalisation, Meilleur scénario, Révélation de l’année (Nahéma Ricci), Meilleure distribution des rôles (Sophie Deraspe, Isabelle Couture, Pierre Pageau et Daniel Poisson) ainsi que Meilleur montage (Geoffrey Boulangé et Sophie Deraspe).

Le vingtième siècle, premier long métrage de Matthew Rankin, a quant à lui remporté quatre trophées : Meilleure direction artistique (Dany Boivin), Meilleurs costumes (Patricia McNeil), Meilleur maquillage (Adriana Verbert) et Meilleure coiffure (Nermin Grbic).

Matthias & Maxime de Xavier Dolan a pour sa part été récompensé trois fois : Meilleure interprétation féminine dans un rôle de soutien (Micheline Bernard), Meilleure musique originale (Jean-Michel Blais) et Iris du Film s’étant le plus illustré à l’extérieur du Québec.

Pour prendre connaissance des autres prix, c’est ici.

SPRINT Gala

Vous souhaitez visionner ces films tous plus méritants les uns que les autres ? C’est possible grâce à la 5e édition du SPRINT Gala. En effet, depuis le 28 mai, Québec Cinéma facilite l’accès à 40 films qui étaient dans la course aux Prix Iris 2020. L’offre d’une durée de 25 jours est valide jusqu’au 21 juin, permettant au public de profiter d’une programmation 100 % québécoise et de découvrir ou redécouvrir notre cinéma national.

« Je suis heureuse de voir l’industrie du cinéma et de la diffusion en ligne s’unir pour une cinquième année autour de cette formidable initiative de découvrabilité du cinéma d’ici. La dernière année fut exceptionnelle pour le cinéma d’ici et, grâce à cette collaboration unique entre distributeurs, diffuseurs et partenaires, les cinéphiles pourront voir ou revoir les films en lice aux Prix Iris et apprécier ainsi tout le talent des créateurs québécois », exprime Ségolène Roederer, directrice générale de Québec Cinéma, par voie de communiqué.

La disponibilité des films varie selon les différentes plateformes partenaires, soit ICI Tou.tv Extra, Crave, Super Écran, Bell, Vidéotron, Telus, Tënk, ONF, Maison 4:3, Les Films du 3 Mars, MK2 Mile End et Plein(s) Écran(s). Les téléspectateurs peuvent donc regarder n’importe quel film, n’importe quand, n’importe où !

La programmation complète se trouve sur quebeccinema.ca.

Vivement le talent québécois

« Nous vivons collectivement une période qui nous bouscule à tous les niveaux. Dans ce contexte, je crois plus que jamais à la nécessité et au pouvoir de raconter des histoires, nos histoires. Ce fut une année faste pour le cinéma d’ici et pour le rayonnement de nos films à l’international. Nous avons donc voulu ce Gala, monté en toute sobriété, afin de souligner et de se réjouir ensemble du talent de nos créateurs et de leurs œuvres », mentionne Mme Roederer dans un communiqué.

« Nous sommes heureux de pouvoir offrir au public plusieurs fenêtres qui feront rayonner le talent des artisans du milieu cinématographique d’ici qui le méritent tellement. Notre détermination à contribuer au succès des œuvres cinématographiques québécoises s’incarne autant dans notre soutien à la production que dans des moments de reconnaissance comme l’est habituellement le Gala Québec Cinéma », ajoute Dany Meloul, directrice générale de la Télévision de Radio-Canada.

Même si le Gala Québec Cinéma ne s’est pas déroulé dans sa forme habituelle, l’événement virtuel a tout de même été une réussite. Au final, l’objectif est atteint : les créateurs d’ici ont été récompensés et leurs œuvres ont pu se faire connaître davantage à travers la province.


Crédit Photo @ Gala Québec Cinéma Virtuel

Partager cette publication

Laisser une réponse