Le phénomène Zumba : la recette du succès

C’est presque l’heure. On se dépêche de se trouver une place dans la salle. En avant pour les vétérans et à l’arrière pour les débutants. On dépose sa bouteille d’eau et rapidement on se laisse entrainer par la musique qui nous étreint vigoureusement en attendant le début officiel de la séance. Les grands miroirs, d’abord intimidants, finissent par nous souffler de subtils encouragements alors que nos mouvements gagnent en fluidité au gré des semaines. Certaines personnes viennent seules, pour d’autres ce sont des retrouvailles amicales quasi quotidiennes.

Joanie Dubé
C’est plus de quinze millions de personnes qui suivent hebdomadairement des cours de Zumba, et ce, à travers 180 pays. En fondant, en 2001, le premier programme de fitness de marque au monde, cette entreprise a occasionné un grand enthousiasme pour son produit. Composée principalement de danses accompagnées de musique latine, la Zumba s’est avérée un choix populaire en termes d’activité de remise en forme. Pratiquée majoritairement par des femmes, la Zumba est accessible à tous. La simplicité des mouvements nous donne envie de revenir chaque semaine et accroit notre motivation. En plus d’être un entrainement cardiovasculaire qui tonifie tout le corps (ventre, fesses, bras, jambes…), on travaille aussi la souplesse.
Jordan Leblond, instructeur de Zumba au Maxi-Club, a d'ailleurs un message aux hommes qui pensent que la Zumba est une activité typiquement féminine. Accompagné d'une photo de son impressionnante musculature, il explique, sur sa page Facebook, que pour avoir de massives et puissantes jambes, il faut ajouter des changements de directions, des torsions et des étirements à ses entrainements. Pour optimiser son temps au centre de conditionnement physique, les cours de danse sportive sont le meilleur choix selon lui. Il conclut son invitation de cette manière : « So to the dancefloor gentlemen! Women love when guys have the groove! »

Seule contre-indication selon Sarah Baker : « Essayer la Zumba, c'est aussi prendre le risque de devenir accro! »

La Zumba est une façon amusante de se remettre en forme et c’est pour cette raison qu’elle est devenue si populaire. On y va pour se faire plaisir, pour laisser notre corps suivre le rythme de la musique en mettant notre cerveau en veille. Comme le dit si bien Sarah Baker, instructrice de Zumba à l’Université de Sherbrooke, « c’est un pur party ». Encouragée par une amie, celle-ci s’est mise au Zumba et est rapidement devenue accro. « La Zumba m'a permis de décrocher et d'oublier mes soucis. Cela me rendait heureuse. Et c'est pour cette raison que j'ai décidé d'aller faire ma formation. » Aujourd’hui, elle transmet sa passion et tire son énergie des cris, des rires et des sourires de ses élèves qui s’en donnent à cœur joie.
La danse sportive compte aussi d’importants bienfaits psychologiques. Elle permet littéralement de lâcher prise et de laisser sortir tout ce stress accumulé après de longues heures au bureau (ou à l'école!). Elle nous dispense de nos idées noires pour laisser notre corps suivre la musique sans permettre à notre esprit de venir interrompe ce plaisir. Bref, on y va pour se sentir bien, pour avoir confiance en nous.
L’hiver, c’est un bain de soleil et de chaleur. Rien de plus réconfortant lors de la saison froide. Toutes saisons confondues, on ne s’ennuie jamais, car de nouvelles chansons et de nouvelles chorégraphies nous attendent régulièrement. Seule contre-indication selon Sarah Baker : « Essayer la Zumba, c'est aussi prendre le risque de devenir accro! »

Partager cette publication
Marqueurszumba