Le week-end J’ose transformer arrive à l’Université de Sherbrooke

Par Ariane Lacerte

L’Université de Sherbrooke et l’Accélérateur entrepreneurial Desjardins offrent  les 22, 23 et 24 mars prochains le Week-end J’ose transformer. Si tu es passionné par la mise sur pied de projets ou que tu as même déjà des projets en tête, la fin de semaine intensive est pour toi. C’est le moment pour toi d’enfin mettre à terme ton projet tout en étant entouré de mentors spécialistes de l’entrepreneuriat. Le Collectif s’est entretenu avec Romane Boudreau, chargée de projets à l’Accélérateur entrepreneurial Desjardins, pour vous en apprendre davantage sur cette fin de semaine.

Le week-end J’ose transformer est, à vrai dire, une fin de semaine intensive de coaching et d’ateliers pour soutenir le développement des projets autant sur le plan personnel que éducatif. Vous pouvez à la fois vous inscrire en groupe ou individuellement. Les comités étudiants sont aussi les bienvenus. Apportez votre curiosité et vos projets et venez les travailler avec des gens d’expérience dans le domaine de l’entrepreneuriat. Pour la première édition du week-end J’ose transformer, l’équipe de l’Accélérateur entrepreneurial Desjardins vous réserve de belles activités.

La planification du week-end

Bien que l’événement soit sur une durée de trois jours intensifs, les participants n’auront pas le temps de répéter les mêmes éléments. Les participants pourront notamment élaborer sur des façons de surmonter les défis liés à l’entrepreneuriat et aux premières années d’un projet. Plusieurs coachs et mentors seront présents sur place pour aider dans les défis et pour échanger sur les défis qu’ils ont rencontrés. Les participants pourront aussi découvrir des moyens d’accroître leur impact dans le milieu de l’entrepreneuriat. Les mentors sur place pourront donner des conseils pour aider les futurs entrepreneurs à se démarquer avec un projet innovateur. Il y a aura aussi du temps alloué à l’élaboration d’un plan stratégique pour mieux guider les participants dans l’évolution de leur plan. Si le projet présenté est déjà commencé, c’est une bonne opportunité de le faire avancer et de connaître l’opinion de gens spécialisés dans le domaine. Des ateliers de Design Thinking sont aussi offerts pour amener les curieux à réfléchir d’une différente façon. Comme mentionnait Romane Boudreau, le week-end n’est pas seulement ouvert aux gens en entrepreneuriat. Tous les étudiants avec un projet qui les allume sont les bienvenus. L’équipe est sur place pour vous aider à step up votre projet peu importe où vous êtes rendus. Le week-end J’ose transformer est une bonne occasion de réseauter avec des acteurs importants dans le domaine de l’entrepreneuriat et de rencontrer des étudiants qui ont aussi une passion pour l’entrepreneuriat.

Pour la modeste somme de 25$, les participants pourront profiter de l’expertise des conférenciers et faire avancer leur projet. Les déjeuners, dîners, soupers et collations sont fournis. Le dimanche matin, il y aura même un brunch aux saveurs de la cabane à sucre avec un conférencier invité. Des activités extérieures sont aussi organisées, il y aura notamment un feu sous les étoiles pour en apprendre davantage sur le storytelling. Des 5@7 et des activités de team building seront aussi au rendez-vous. Tout est pris en charge pour que les participants passent le plus de temps possible à travailler et à faire avancer leur projet.

La mission première de l’événement

La mission derrière le week-end est d’arriver à démocratiser l'entrepreneuriat et de le rendre accessible à tous, comme l’explique Romane Boudreau. « Le week-end J’ose transformer a été mis sur pied pour promouvoir l’entrepreneuriat sur le campus et a émergé d’entrevues avec les étudiants », poursuit Romane Boudreau. Le projet a donc été mis sur pied pour venir à la rescousse des étudiants ayant des idées de projets.

Suite à l’événement

Pour clore le week-end, le mercredi 27 mars aura lieu la soirée J’ose transformer où plusieurs acteurs importants de l'entrepreneuriat du campus seront présents. Les participants qui désirent présenter leur projet auront trois minutes pour le faire et auront la chance de gagner 1 500$ pour la réalisation de celui-ci.

La place de l’entrepreneuriat à l’Université de Sherbrooke

L’intérêt pour l'entrepreneuriat est grandissant à Sherbrooke. Avec le baccalauréat en administration des affaires, cheminement spécialisé en entrepreneuriat et le baccalauréat en administration des affaires, cheminement spécialisé en entrepreneuriat bilingue, l’Université forme des spécialistes et des innovateurs dans le milieu de l’entrepreneuriat. Les entrepreneurs se démarquent notamment par leur créativité, leur persévérance et leur autonomie. L’affiliation de l’Université de Sherbrooke avec l’Accélérateur entrepreneurial Desjardins permet donc aux jeunes rêveurs de déployer leur projet.

L’Accélérateur entrepreneurial Desjardins a notamment un bureau sur le campus de l’Université et œuvre énormément au développement de l’entrepreneuriat sur le campus. Son objectif premier est de développer l’esprit entrepreneurial chez les étudiants de tous les niveaux scolaires en leur permettant de vivre une expérience de création d’entreprise. Pour l’Accélérateur entrepreneurial Desjardins, le milieu de l’éducation est un point tournant pour le développement de l’esprit entrepreneurial chez les jeunes. Avec l’Accélérateur, les étudiants de l’Université de Sherbrooke ont la chance d’avoir une pratique entrepreneuriale inspirée de l’approche développée par le Babson College, l’un des leaders mondiaux dans la formation à l’entrepreneuriat.

Pour vous inscrire et pour rester à l’affût des conférenciers invités, rendez-vous sur la page Facebook de l’événement du week-end J’ose transformer 2019.


Crédit Photo @ observatoireemploi.fr

Partager cette publication

Laisser une réponse