L’école de la vie, ce n’est pas juste à l’école qu’on l’apprend

Par Sébastien Binet

Apprendre à travailler en équipe, c’est une réalité que bien des enfants doivent affronter. Les parents inscrivent leurs enfants pour qu’ils fassent un sport, pour qu’ils socialisent ou pour qu’ils apprennent, bref qu’ils développent leurs qualités sociales et physiques en s’amusant. Pour certains, ça fonctionne bien, pour d’autres, moins. L’intention est tout de même présente et plusieurs se tournent vers d’autres activités ou bien vers les sports individuels.

Malgré tout ce qui se dit, des professeurs d’éducation physique se sont mis d’accord pour dire que la socialisation d’un enfant passe par le sport qui lui fournit les outils pour développer ses qualités interpersonnelles dès un jeune âge. Apprendre à jouer, c’est bon physiquement pour les enfants qui peuvent améliorer leur motricité et surtout activer leur système et dépenser le trop-plein d’énergie de la jeunesse. Les parents négligent toutefois les bienfaits du sport sur l’aspect psychologique de leur enfant. Le sport agit un peu comme un formateur naturel des qualités de socialisation d’un enfant qui apprend, dès les premiers instants de la pratique d’un sport, à gérer ses interactions avec les autres.

Apprendre à affronter le monde

L’âge minimal pour pratiquer un sport dans un environnement organisé, que ce soit dans une ligue de soccer du quartier ou au club de natation de la ville, est bien souvent situé sous l’âge requis pour entrer à l’école. C’est donc parfois la première occasion pour l’enfant de se forger une personnalité, mais surtout d’apprendre à socialiser. Il apprend à connaitre les gens, à interagir avec eux et même à développer des amitiés, et ce, même avant d’avoir vécu la rentrée scolaire. Ce n’est pas simplement formateur pour le sport, mais bien pour toute la vie d’un enfant qui devra apprendre à vivre en société et qui aura nécessairement à apprendre à cerner les personnalités et à comprendre où est sa place. Adapter son comportement et sa personnalité aux situations de la vie, c’est ce que le sport enseigne naturellement.

Le sport pour tuteur

Les experts le disent : le sport est formateur pour un individu et encore plus dès un jeune âge. On y apprend à socialiser autant qu’on apprend la discipline. On y apprend aussi à devenir un meilleur individu ou du moins on apprend à nous connaitre personnellement. Bref, sous tous ces aspects, le sport n’est pas seulement une activité qui a un impact sur l’environnement physique d’un individu, il peut aussi aider chaque personne à devenir meilleure au singulier, devenir la personne qu’on veut devenir. Apprivoiser les autres pour mieux comprendre notre propre personne.


Pour lire l'éditorial de notre chef de pupitre sport Sébastien Binet, cliquez ici!

Partager cette publication