L’empire Éconofitness : encore un peu plus grand

Par Frédérique Proulx

Ce n’est que tout récemment qu’on apprenait la fermeture du Énergie Cardio pour Elle. En effet, le 31 mai prochain, le centre de conditionnement physique réservé uniquement aux femmes deviendra un Éconofitness.

C’est sans surprise que les réactions face à cette annonce sont mitigées. En effet, bien que les tarifs offerts soient nettement moins chers, plusieurs services ne sont plus disponibles. Alors un troisième Éconofitness à Sherbrooke, on aime ou on n’aime pas?

On aime

L’avantage le plus grand est sans conteste le faible coût associé à l’abonnement. Pour un maigre 10 $ par mois, vous avez accès à une salle d’entrainement complète ainsi qu’à des cours de groupe. Contrairement aux abonnements dans les centres comme Énergie Cardio qui peuvent facilement couter des centaines de dollars, les frais d’abonnement chez Éconofitness le rendent plus qu’accessible.

Ce gym arrive même à battre les prix offerts par les centres de conditionnement physique des institutions scolaires. En effet, il en coute moins cher à un étudiant de l’Université de Sherbrooke de s’inscrire chez Éconofitness qu’au Centre sportif.

On n’aime pas

Bien que l’abonnement chez Éconofitness coute moins cher que n’importe quel autre gym, économiser a un prix. Moins de dépenses pour la clientèle, ça veut aussi dire moins de dépenses par l’entreprise. Donc, il n’y a pas de kinésiologues pour faire votre programme et votre suivi et ce ne sont pas des entraineurs qui donnent les cours de groupe. En effet, les cours se donnent sur un téléviseur. Un entrainement totalement autonome.

En bref

Évidemment, la plupart des femmes inscrites au Énergie Cardio pour Elle sont déçues quant à cette décision, mais on ne peut pas nier que ce nouveau concept de gym « abordable pour tous » est de plus en plus populaire. Une des conseillères au service à la clientèle et aux ventes a expliqué que « le marché des centres de conditionnement physique à Sherbrooke est extrêmement fort. Un centre comme le nôtre touchait principalement une clientèle nichée, soit les femmes. C’est à la fois dommage de perdre le seul centre pour femmes en Estrie, mais tout à fait compréhensible de la part des directeurs d’Énergie Cardio. Il faut comprendre ici que cette décision est liée au business. »

Le Éconofitness est à coup sûr un des centres de conditionnement physique les plus populaires présentement. Avec 46 gyms ouverts partout au Québec en seulement quelques années, il occupe maintenant une bonne partie du marché. Bien sûr, il ne faut pas oublier que ce ne sont pas toutes les clientèles qui sont visées par Éconofitness. En effet, certaines personnes ont besoin d’encadrement et surtout d’un contact humain pour poursuivre leur entrainement. L’absence quasi totale d’employés rend le service beaucoup moins personnel et démontre, par le fait même, le nombre d’emplois qui sont perdus chaque fois qu’un Éconofitness ouvre ses portes. En effet, le centre ne nécessite qu’une ou deux personnes à l’accueil. Tous les autres professionnels de la santé habituellement présents dans un gym ne sont plus nécessaires. Bref, un autre Éconofitness à Sherbrooke, on aime ou on n’aime pas.


 

Partager cette publication