L’entraide : un vrai cadeau pour Noël

societe-entraine-creditIMACOM_JESSICAGARNEAUPar Josianne Chapdelaine

Noël est synonyme de famille, de cadeaux et de repas copieux. Par contre, ces traditions ne s’appliquent pas à tous. En effet, selon une étude réalisée en 2013 concernant la pauvreté, les inégalités et l’exclusion sociale au Québec, c’est 10,7 % de la population qui est considérée comme ayant un faible revenu selon la mesure du panier de consommation (MPC). Certains Québécois n’auront donc pas les moyens de s’offrir de petits plaisirs coupables pour le temps des Fêtes. C’est pourquoi plusieurs services sont offerts spécialement pour cette période de l’année.

Durant la période des Fêtes à Sherbrooke, les paniers de l’espoir sont présents pour aider les familles plus démunies. Le 19 décembre prochain, les familles recevront un panier bien rempli, composé de plusieurs denrées alimentaires, de produits nettoyants et d’aliments frais, comme du pain et du lait. Cette année sera la 33e distribution de ce petit miracle. Depuis 1980, la Fondation Rock-Guertin s’occupe de mettre un peu de bonheur dans la vie des plus démunis. Le fondateur, Rock Guertin, était animateur de radio sur les ondes de CHLT à Sherbrooke. L’organisation s’est d’ailleurs développée lorsqu’un intervenant demanda de l’aide pour une famille dans le besoin. C’est à partir de ce cas qu’aujourd’hui plus de 2 000 familles bénéficient de ce cadeau. Il est toujours possible de venir en aide aux plus démunis. D’ailleurs, tout au long de l’année, la Fondation Rock-Guertin est à la recherche de fonds. Celle-ci est présente lors des événements universitaires, par exemple au cours du match du Vert et Or.

Le soir de Noël, un repas chaud et chaleureux est espéré. La Grande Table est un restaurant qui accueille près de 25 familles chaque jour. Toutes les familles en difficulté ou à faible revenu sont admissibles. Le coût du repas est de 2 $ par famille. Tous les 25 décembre, le restaurant populaire offre un brunch. C’est l’occasion de passer du temps en bonne compagnie en ne brûlant pas toutes ses économies. Un autre organisme offre la possibilité de se régaler : La Chaudronnée de l’Estrie, située sur la rue Bowen à Sherbrooke, offre le même type de services pour les gens vivant une situation de pauvreté. Des déjeuners sont servis de 8 h 30 à 9 h 30 et les dîners de 11 h 15 à 12 h 45, du lundi au vendredi.

Noël rime bien souvent avec cocktail, bière, vin ou champagne. En effet, une étude d’ÉducAlcool démontre que 94 % des Québécois consomment de l’alcool lors d’un événement heureux. Noël étant l’occasion parfaite, la consommation d’alcool est beaucoup plus importante. Il est fondamental de ne pas oublier qu’une règle s’applique toujours : il ne faut pas boire et conduire. C’est pourquoi l’organisme Opération Nez rouge existe. La consommation d’alcool n’est pas la seule raison pour laquelle il est possible d’avoir recours aux services de cette organisation. En effet, la simple fatigue ou les problèmes de santé parfois liés à la médication sont inclus. Le concept de Nez rouge est plutôt simple et économique. Il suffit de téléphoner à l’organisme et des citoyens bénévoles iront vous chercher à l’endroit où vous êtes. Ils conduiront votre voiture à votre place. Le prix? Ce que vous voulez! C’est une contribution volontaire. Les fonds amassés iront à des organismes locaux à but non lucratif dédiés principalement aux jeunes. En plus de donner pour le bien de votre communauté, vous serez rentrés sains et saufs.

Noël, c’est l’occasion de donner. Et si on donnait de son temps? Tous les organismes mentionnés plus haut sont constamment à la recherche de bénévoles.

Partager cette publication