L’équipe féminine de volley-ball toujours à la recherche de leur première victoire

Par Charles Ferron

Un défi de taille attendait le Vert et or le 26 octobre dernier lors de leur deuxième match à domicile. L’équipe affrontait les Redmens de McGill qui étaient invaincus en 2018-2019.

Après deux défaites cette saison par des scores de 3-1 et 3-2 contre Laval et Montréal, la formation sherbrookoise tentait de rebondir devant leurs partisans. Malheureusement pour le Vert et Or, l’équipe se confrontait à l’un des trois meilleurs alignements de la province en volley-ball féminin : les Redmens. Rappelons que McGill avait terminé en deuxième place l’an dernier alors que Sherbrooke avait fini cinquième, tout juste en dehors des séries éliminatoires.

Pour contrer l’offensive de McGill, les nouvelles coentraîneuses de l’équipe, Annie Martin et Annie Lévesque, ont décidé d’utiliser un mélange de vétéranes et de jeunes joueuses. La formation, pour le troisième match, se composait de la centre Maude Fournier, des passeuses Emma Bergeron et Samuelle Castonguay ainsi que des attaquantes Maude Fréchette et Rose Brazeau. Les partantes se complétaient avec l’attaquante de cinquième année, Catherine Deslauriers, qui occupait le poste de libéro en rotation avec Maïna Dubois.  

Un début de match à sens unique

En début de premier set, les partisans du Vert et Or ont eu droit à plusieurs longs échanges qui ont gardé le score serré. Cependant, les Redmens ont réussi à prendre une avance de 13-9 au milieu du set. Malgré le temps d’arrêt utilisé par les deux Annie pour rétablir la situation, Sherbrooke n’a pas été capable de réduire l’écart en raison, notamment, de quelques erreurs au service. L’équipe s’est inclinée 25-20 lors de ce set.

Le deuxième set a été beaucoup moins serré. Sherbrooke a été en mesure de prendre une avance de 5-1 en commençant le set grâce à plusieurs fautes de McGill. Toutefois, les Redmens se sont ressaisis rapidement en marquant plusieurs points de suite. Au temps mort technique, le pointage était maintenant de 16-8 pour la troupe de Rachèle Béliveau. Après un regain de vie en fin de set par le Vert et Or, les Redmens ont fini le travail et l’ont emporté 25-19.

Le Vert et Or arrache un set

Pour la troisième fois de la partie, la formation sherbrookoise débute bien le set en prenant une avance de 10-6. Par contre, les Redmens reviennent encore une fois dans le match avec une excellente séquence offensive leur permettant de créer l'égalité 11-11. Le reste du troisième set a ensuite été ardemment disputé par les deux équipes, mais l’énergie du désespoir ajoutée au support de la foule a finalement fait la différence pour Sherbrooke. Le Vert et Or remporta le set 25-22.

Le quatrième set s’est malheureusement déroulé beaucoup plus rapidement. Au moment du temps mort technique, McGill possédait une avance de 16-10 que Sherbrooke n’a jamais été en mesure de remonter. Le Vert et Or s'inclina par un pointage de 25-17.

Une campagne encore jeune

Avec cette défaite ainsi que celle contre Laval deux jours plus tard, le Vert et Or glissa au cinquième rang du RSEQ avec une fiche de quatre revers en autant de matchs. Cependant, il faut noter que Sherbrooke est seulement à deux points d’une place en séries. Même si l’équipe devra absolument se replacer au cours des prochaines parties, elle se retrouve encore en bonne position pour les séries. Après deux rencontres sur la route, la formation féminine reviendra en action à domicile le 11 novembre contre les Carabins.


Crédit Photo @ James Hajjar

Partager cette publication

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.