Les amateurs de bière en fût choyés au Festibière de Sherbrooke

Par Alexia LeBlanc

Du 31 mai au 2 juin derniers avait lieu la deuxième édition du Festibière de Sherbrooke, au parc Victoria. Accueillant plusieurs centaines de personnes, le festival proposait de nombreuses bières au goût du jour, dont plusieurs provenaient des microbrasseries de la région, ainsi que des kiosques de nourriture, des spectacles et des activités pour tous. Malgré les températures plus douces, sourires et bonne humeur étaient au rendez-vous.

Les amateurs de broue ont été choyés cette année puisque plusieurs microbrasseries de partout à travers le Québec offraient une sélection très variée. Des organisations qui ne font généralement pas partie de ce genre de festival étaient présentes et cela donnait une touche unique à l’événement. C’est le cas du Pub le Bucké, par exemple, qui est un regroupement de plusieurs microbrasseries, dont 16 étaient représentées toute la fin de semaine. Ces entreprises ont une production très limitée, donc ne peuvent habituellement pas participer à ce genre d’événement, mais leur présence permettait aux festivaliers de goûter à des bières exclusives.

Une compétition interuniversitaire

SherBroue, le regroupement brassicole de l’Université de Sherbrooke, a décidé pour l’occasion d’organiser une compétition universitaire, Estrie de brasse. Il y avait trois volets à l’épreuve, soit le volet « innovation », le volet « gustatif » et le prix du public.

« On a décidé de créer une compétition, qui est une façon de rassembler les groupes étudiants, pour qu’on puisse comparer de façon amicale nos qualités de brasseurs et  partager nos connaissances, surtout. Toute la journée [samedi] était réservée à la compétition, qui permettait aux gens de venir déguster la bière des groupes techniques, puis aussi de voir les projets d’innovation », expliquait Simon Terrien, directeur de la compétition. « Les étudiants devaient apporter des idées créatives, que ce soit au niveau de l’équipement utilisé, des technologies, des levures pour faire la bière, etc. »

Les équipes devaient créer une bière de style IPA avec un taux très faible d’alcool.

Parmi les organisations participantes, il y avait bien sûr l’Université de Sherbrooke, GéniAle de l’École de technologie supérieure, Bishop’s Arches Brewery de l’Université Bishop’s et Polybroue de l’Université Polytechnique. GéniAle a remporté le prix Innovation et Polybroue le prix Gustatif pour sa bière la Verano.

Un cask exclusif en plus d’une cinquantaine de microbrasseries

Pour la durée entière du festival, l’organisation proposait des casks exclusifs de la Microbrasserie La Memphré, du Refuge des Brasseurs et du Siboire. Un cask est une bière brassée de manière originale, que les brasseurs modifient sans toutefois l’embouteiller. Chaque jour, un cask différent était percé et les entreprises pouvaient décrire en quoi il était spécial.

Parmi la cinquantaine de microbrasseries présentes sur le site, quelques-unes venaient d’ailleurs au Québec. C’est le cas de l’entreprise le Trou du diable, originaire de Shawinigan, qui participait au Festibière de Sherbrooke pour la deuxième fois cette année. « Une des bières les plus populaires de notre microbrasserie est la MacTavish In Memoriam, inspirée des pales ales américaines ou La Pitoune, qui est une Keller Pils. Nous avons vraiment hâte à tous les Festibières et nous faisons aussi des commandites pour plusieurs événements un peu partout au Québec cet été », comme l’expliquait Pierre-Olivier Lefebvre, employé chez le Trou du diable depuis la première édition du festival à Sherbrooke. Désormais affiliée à Molson, la microbrasserie assure que les changements majeurs qui ont été apportés suite à la transaction concernent les exigences en termes de santé et de sécurité, qui sont d’encore meilleure qualité maintenant.

Des activités pour tous les goûts

Des dizaines de foodtrucks étaient installés sur les lieux et tous offraient de la nourriture très variée. Que vous soyez fan de tacos, de poutine, de pizza ou même de desserts, plusieurs entreprises servaient des mets frais et délicieux. Il y avait également quelques concours auxquels il était possible de participer, comme celui de IGA, qui permettait de gagner des rabais ou des aliments gratuits lors d’une prochaine visite en magasin.

De plus, le festival avait aménagé une section réservée aux jeux de famille. Parmi ces activités, on pouvait retrouver des Jengas géants, des jeux de poches, du dessin, etc. Bref, un événement accueillant pour les petits tout comme les grands.

Beaucoup plus de gens étaient présents pour cette deuxième édition et la fin de semaine fut un véritable succès, ce qui assure une troisième édition l’an prochain. Il s’agit d’une belle manière de souligner le début de l’été, en plus d’encourager des entreprises québécoises et des organisations locales.


Crédit Photo @ G. Royer

Partager cette publication

Laisser une réponse