Les anachronismes cinématographiques : ces détails qui peuvent miner un scénario

Un accessoire, un vêtement, une référence historique ou même musicale, ils sont de ces petits détails dans les films qui font sourire ou qui font littéralement grincer les dents des cinéphiles les plus assidus, parce qu’ils n’ont pas leur place dans le scénario ou dans les décors de certaines productions cinématographiques. Voici un petit répertoire listant quelques anachronismes mémorables.

Par Martine Dallaire

Un concept qui tire son nom d’un dieu grec

D’abord, il faut savoir que le mot anachronisme tire son origine du nom du dieu grec
« Chronos », un dieu primordial personnifiant le Temps et la Destinée. Ce dernier apparaît particulièrement dans les coutumes orphiques, et est souvent confondu avec « Cronos », roi des Titans et père de Zeus.

La notion d’anachronisme

On appelle anachronisme une erreur de chronologie consistant à insérer un objet ou un concept qui n’existait pas encore à l’époque illustrée dans une œuvre cinématographique, littéraire ou historique. Or, les anachronismes sont plus fréquents qu’on ne le croit dans les films et si certains passent presque inaperçus, d’autres méritent qu’on s’y attarde un peu plus. 

La Ligne verte (1999) : Une grossière erreur judiciaire

Comme dans l’œuvre littéraire, l’action se déroule en 1935, dans une prison de Louisiane où le gardien du bloc exécute les condamnés à la chaise électrique. Le seul souci est que dans les années 30, en Louisiane, les condamnés à mort n’étaient pas électrocutés, mais pendus. Un détail aussi technique qu’historique primordial.

Bohemian Rhapsody (2018) : Des chansons primées dans le mauvais palmarès

Dans le film, les acteurs interprètent, lors de la tournée de 1974, la chanson Fat Bottomed Girls. Or, celle-ci est sortie pour la première fois en 1978. 

Forrest Gump (1994) : Une erreur au calendrier

Alors que Forrest se recueille sur la tombe de sa tendre amie Jenny, il mentionne que Jenny est décédée un samedi. Or, la date indiquée sur sa pierre tombale est le 22 mars 1982, qui s’avère plutôt un lundi.

Malcolm X (1992) : Un appel au 911 resté sans réponse

Lorsque sa maison est incendiée, Malcolm X a la brillante idée d’appeler le 911. Si l’idée n’est pas bête, il ne pouvait téléphoner au service d’urgence 911, puisque celui-ci n’a été créé aux États-Unis qu’en 1968, soit trois ans après sa mort.

Overlord (2018) : Un pied de nez à la ségrégation raciale

Dans ce film où l’intrigue se déroule juste avant le débarquement de Normandie, quelques parachutistes américains sont chargés d’une mission cruciale dans un petit village français occupé par des nazis. Or, à cette époque, le héros du film, un soldat afro-américain, tout comme son sergent, sert dans une unité de combat. Ceci était contraire à la ségrégation pratiquée par l’armée américaine alors que les Blancs servaient dans les unités de combat et que les Noirs étaient attitrés aux unités de logistique. 

Game of Thrones (2011-2018) : Un oubli contemporain

Le plus amusant anachronisme du cinéma, sans doute, est un verre de café oublié par un acteur, sur une table près de laquelle se tient Daenarys dans l’épisode The Last of the Starks. Or, les verres en styromousse n’existent pas à l’époque fictive où se déroule la série. Ce n’était d’ailleurs pas la seule erreur de la série : dans sa saison finale, on a même repéré des bouteilles en plastique au sol, à côté de certains personnages. 

Le Gladiateur (2000) : Le champion toutes catégories des anachronismes

Enfin, Le Gladiateur, qu’on pourrait qualifier de champion en la matière, compte le nombre impressionnant de 88 anachronismes. Par exemple, quand Maximus est blessé par Commode avant le combat, au minutage 2 h 20 min, on peut voir une montre au poignet d’un soldat. Or, les montres n’existaient pas à cette époque. De même, lors de la reconstitution de la bataille de Carthage, un gladiateur utilisait une sorte d’arbalète tournante qui n’avait pas encore vu le jour, tout autant que la bouteille de gaz à l’intérieur du char qui se renverse, dans cette même bataille. 

Si ce sont des exemples d’objets insolites pour le temps, on trouve aussi dans ce film des erreurs historiques comme la date du début qui doit être non pas 181 AVANT J.-C., mais 181 APRÈS. Tout comme Marc-Aurèle n’est pas mort étouffé, mais abattu par la peste lors d’une campagne sur le Danube. 

Des exemples parmi tant d’autres

Les anachronismes cités précédemment ne sont que quelques exemples parmi des centaines d’autres. Certains passent presque inaperçus, alors que d’autres, grotesques, sautent aux yeux, et d’autres exigent certaines connaissances historiques. Bref, un plaisir consommé pour quiconque possède pour peu un sens inné de l’observation ou un véritable œil de lynx. 

Partager cette publication

Laisser une réponse