Les élections provinciales 2018 à l’échelle de l’UdeS

Par Ariane Drainville

Après seulement deux semaines d’études à l’université, les probabilités que toute la nouvelle cohorte connaisse l’existence d’associations étudiantes qui représentent les différents partis politiques sont très minces. Eh bien, oui, elles existent et elles sont très actives! Nous avons d’ailleurs pu en voir quelques-unes lors des journées de la Rentrée. Chacune d’entre elles souhaite recruter des membres et inciter les gens à adhérer à ses idées.

À l’approche des élections provinciales 2018, l’équipe du journal Le Collectif s’est questionnée sur l’implication de la communauté étudiante dans celles-ci. Nous sommes allés à la rencontre des membres de chaque association et nous leur avons posé des questions, dans le but d’en apprendre un peu plus sur leurs motivations à s’impliquer et dans l’espoir de nous aider à faire un choix, à la veille des élections. Nous avons questionné, dans cet ordre, Jérémie Brault, président du Parti libéral du Québec à l’UdeS (PLQ-UdeS), Carole-Anne Pelletier, vice-présidente du club universitaire de la Coalition Avenir Québec à l’UdeS (CAQ-UdeS), Félix Poisson, responsable campus de Québec solidaire à l’UdeS (QS-UdeS) et Arianne Côté, vice-présidente du Parti québécois à l’UdeS (PQ-UdeS).

Pourquoi vous impliquez-vous dans un parti politique?

J.B. (PLQ-UdeS) : Nous sommes à un âge où nous voulons comprendre comment fonctionne le gouvernement, comment celui-ci intervient dans notre vie de tous les jours, comment il contribue à notre futur. Il est important pour moi de participer aux débats de notre société, afin de modeler un monde qui [me] ressemble et qui répond à [mes] aspirations.

C.-A.P. (CAQ-UdeS) : [J]e m’implique pour faire valoir mes convictions ainsi que pour rencontrer des gens partageant la même volonté de faire avancer la société. S’impliquer dans un parti politique provincial est également une excellente façon de se familiariser avec les instances démocratiques québécoises et d’en comprendre son utilité.

F.P. (QS-UdeS) : Je suis un étudiant à l'École de politique appliquée et je me suis toujours intéressé à la politique, principalement depuis le printemps érable. J'ai toujours su que j'allais m'impliquer un jour ou l'autre.

A.C. (PQ-UdeS) : Je m’implique afin d’être au cœur des enjeux qui me tiennent à cœur. En s’impliquant, on peut discuter et débattre avec des personnes qui sont intéressées par [l]es mêmes enjeux. On trouve des solutions concrètes qui nous allument. On ne milite pas seulement pour soi, mais pour avoir une société à notre image et ce but est très important.

Quelles propositions ou valeurs vous rattachent à ce parti?

J.B. (PLQ-UdeS) : Bien sûr, je suis très fier d’être québécois, de pouvoir m’exprimer en français tous les jours. [C]e fait ne m’empêche pas d’être fier d’être canadien et d’être fier que le Québec évolue au sein de la Fédération canadienne. Je me reconnais dans ce parti puisque le PLQ prône [le] respect des libertés individuelles, le développement économique, [l]’attachement à la démocratie et l’équité intergénérationnelle.

C.-A.P. (CAQ-UdeS) : [M]on attachement premier à la CAQ provient de sa valorisation des régions, de ses propositions en matière agricole et de l’importance que le parti accorde à faire une place aux femmes dans la politique québécoise.

F.P. (QS-UdeS) : L'environnement et l'éducation sont mes deux valeurs primordiales. Donc, évidemment, les propositions de la gratuité scolaire [du centre de la petite enfance] au doctorat et l'interdiction de la vente des véhicules uniquement à essence d'ici 2030 me rattachent plus particulièrement à ce parti.

A.C. (PQ-UdeS) : La souveraineté demeure une valeur très importante au sein du Parti Québécois et c’est une des valeurs principales qui allume ma flamme de militante. Ensuite, comme le dit monsieur Jean Martin Aussant, candidat dans Pointes-aux-Trembles, je suis une militante « romantique ». La culture, notre magnifique langue et notre histoire sont au cœur de mes préoccupations. [J]e trouve particulièrement intéressantes [les propositions en] éducation. [Le] Parti Québécois croit en la force d’une bonne éducation et, en investissant dans ce domaine, nous évoluerons et continuerons à nous dire fiers et fières de notre monde, de notre Québec.

Quelle est la différence entre s’impliquer dans un parti directement et s’impliquer dans l’association étudiante de ce parti?

Sur cette question, tous les partis sont unanimes. S’impliquer auprès de l’association étudiante d’un parti politique permet notamment d’entrer en contact plus facilement avec des acteurs du parti au national. Il s’agit aussi d’une bonne occasion d’échanger dans une ambiance conviviale avec d’autres membres de la communauté étudiante au sujet de la politique et de s’impliquer sur le campus en faisant la promotion des idées du parti. Pour vous impliquer, contactez les membres des associations ou suivez leur page Facebook.

Question pour Jérémie Brault, président de PLQ-UdeS :

Votre parti a été au pouvoir durant les quatre dernières années et a créé beaucoup de mécontentement au sein de la population. Regagner la confiance des gens dans cette campagne électorale est-il un défi? Si oui, quelles sont vos stratégies pour y arriver?

Gagner la confiance des gens est un défi que doit relever chaque parti politique. Je crois qu’il est facile pour tous de blâmer un parti au pouvoir. [L]orsqu’on consulte le bilan du gouvernement, il est possible de dire que le gouvernement a respecté ses promesses électorales de 2014. [L]e PLQ a toujours été le parti de son époque, puisqu’il sait évoluer et s’adapter aux générations qu’il voit passer, mais il sait s’appuyer sur la base solide que sont les 8 valeurs libérales.

Question pour Carole-Anne Pelletier, vice-présidente du club universitaire CAQ-UdeS :

Les gens vous comparent beaucoup aux libéraux dans vos idées. Qu’est-ce qui fait en sorte que vous vous démarquez du PLQ?

[L]es idées de la CAQ divergent considérablement de celles du PLQ. Par exemple, en éducation, la CAQ n’oserait jamais faire de coupure budgétaire dans les services touchant directement les personnes en difficultés d’apprentissage. Également, on croit à la décentralisation des services en donnant davantage d’autonomie aux régions contrairement à la centralisation qui a été faite lors de la Réforme Barette en santé. Finalement, la CAQ n’est pas fédéraliste, mais nationaliste. En fait, les membres croient à davantage d’autonomie pour le Québec à l’intérieur du Canada et à l’objectif d’une reconnaissance constitutionnelle pleine et entière en tant que nation.

Question pour Félix Poisson, responsable campus de QS-UdeS :

On le sait maintenant, c’est cliché, vos adversaires vous disent que vos propositions sont irréalistes. Qu’est-ce que vous leur répondez?

Que toutes nos propositions sont en fait réalisables. Nous avons déjà établi notre plan budgétaire équilibré qui explique où nous allons chercher l'argent nécessaire à la réalisation de nos propositions, notamment en ayant 10 paliers d'imposition au lieu de 4, ce qui baisserait les impôts des plus pauvres et augmenterait ceux des très riches.

Question pour Arianne Côté, vice-présidente de PQ-UdeS :

Qu’aimeriez-vous que votre électorat retienne des propositions du Parti Québécois quand il ira aux urnes le 1er octobre prochain?

Le Parti Québécois s’engage à lutter en notre faveur pour [la gratuité scolaire]. Le Parti Québécois souhaite [aussi] rémunérer l’entièreté des stages, contrairement aux autres partis qui, pour la plupart, [ne souhaite rémunérer] que les stages finaux. [L’électorat doit se souvenir] que toutes nos propositions sont dans le but de préparer notre population, de rebâtir, d’effacer les erreurs précédentes afin de construire un état fort, pour mieux parvenir à enfin avoir quelque chose à notre image en 2022 : notre pays.

Allez voter le 1er octobre dans votre circonscription, ou bien les 21, 25, 26 et 27 septembre sur le campus de l’Université, pour votre circonscription d’origine ou pour Sherbrooke. Vérifiez la liste électorale au préalable.

Une bonne manière de vous informer est de vous impliquer dans les associations étudiantes de chaque parti qui n’attendent que vous!


Crédit Photo @ L'Actualité

Partager cette publication

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.