Les rencontres 2.0

Par Mélissa Toutant

Le numérique définit le 21e siècle. Ce faisant, plusieurs sphères de nos vies en sont touchées. Depuis quelques années se dessine une nouvelle tendance sur la façon de trouver l’amour : les sites de rencontre. Afin de mesurer leur engouement chez les étudiants, nous sommes allés les interroger pour savoir si les personnes en couple se sont rencontrées sur le Web et si les célibataires sont intéressés par les rencontres en ligne.

Les sites de rencontre viennent ouvrir de nouveaux horizons sur la façon de rencontrer d’autres personnes. La rencontre de l’âme sœur sur le Web n’arrive que pour certains, car bien d’autres ne cherchent que des aventures. Le bon vieux « verre dans un bar » ou le coup de foudre par hasard dans la rue sont-ils en train de disparaître?

Utilisés à bon escient, les sites de rencontre peuvent regorger de personnes merveilleuses qui n’attendent qu’à être trouvées. Par contre, c’est souvent le côté plus « aventure d’un soir » qui caractérise ce genre de sites. Étant à la mode, les sites de rencontre sont donc utilisés par une multitude de personnes de tous âges.

Les rencontres en ligne sont un phénomène grandissant et omniprésent dans la société actuelle. Selon Statistique Canada, 20 % des Canadiens de moins de 35 ans qui font de nouvelles rencontres les font grâce au Web. Une portion assez importante comparativement à 14 % des personnes de plus de 35 ans.

Tout porte à croire que la génération Y, naissant dans l’ère du numérique, pourrait être celle qui utilise le plus les sites de rencontre. Afin de connaître l’opinion des étudiants sur les rencontres en ligne, nous avons arpenté le campus et demandé à quelques étudiants s’ils étaient en couple. Plus de la moitié des hommes et des femmes rencontrés l’étaient.

Étonnamment, aucun des étudiants interrogés n’a trouvé l’amour sur le Web. Ceux en couple, autant les hommes que les femmes, préfèrent les méthodes traditionnelles : au travail, à l’école, dans le même groupe d’amis, dans un bar, etc. Même les célibataires ne souhaitent pas faire de rencontres sur des sites. Les premières rencontres officielles sont tout aussi classiques. Des activités sportives, des sorties dans les bars, au cinéma, au restaurant…

Quant aux célibataires, leurs principales façons de faire des rencontres sont surtout dans les bars et les partys d’amis. Avec un horaire chargé, quelques-uns ne pensent même pas à faire de rencontres. Le travail et les 5 à 8 de l’Université sont leurs seules sorties.

Quelques étudiants ont avoué malgré tout être inscrits sur un site de rencontre, mais ils ne représentent qu’une infime partie de l’échantillon. Malgré le fait que le Web fasse partie de la vie quotidienne des jeunes, les rencontres en ligne ne font pas l’unanimité.

D’ailleurs, pour la question « Que penses-tu des rencontres faites sur le Web? », voici quelques-unes des réponses recueillies :

« Ce n’est pas pour moi, mais j’imagine qu’il doit y en avoir qui trouvent leur compte là-dedans. »

« Je n’ai jamais essayé, mais les expériences que j’ai eues, c’est que justement c’était un peu bizarre, ou finalement ce n’est pas à quoi tu t’attends. Donc, j’aime mieux faire les rencontres en vrai. »

« Je ne crois pas vraiment à ça, malheureusement. J’ai l’impression que ce n’est pas pour les bonnes raisons que les gens sont là-dessus. »

« Je n’ai rien contre ça. Moi, je ne le ferais pas, mais je comprends les gens qui le font et je trouve ça correct. »

« Écoute, honnêtement, là-dessus, pour l’instant, je suis sans opinion. »

« Ça dépend vraiment de [l’]intention [des gens], parce qu’il y en a qui n’ont pas vraiment l’intention de tomber en amour. C’est plus pour coucher avec tout ce qui bouge, si on peut dire ça comme ça. »

« Moi, sérieusement, je n’irais pas là-dessus pour rencontrer des gens, mais je dirais que ça peut amener plus d’options quand tu n’as pas vraiment le temps de sortir. »

« Appelle-moi traditionnelle, mais les rencontres Web ne sont pas mon truc. Je préfère les rencontres naturelles, parler de vive voix, etc. Mais je pense quand même que c'est un truc de notre époque avec l'émergence des réseaux sociaux et ça semble de plus en plus normal. »

« Pour ma part, je trouve que les rencontres sur le Web, c'est trop forcé. Je préfère rencontrer quelqu'un en vrai, par hasard. Dans le style ''être à la bonne place au bon moment'', de façon plus naturelle. Cette façon de faire fonctionne depuis longtemps, je ne vois pas pourquoi, en 2016, il faut se tourner vers un écran pour rencontrer une personne. »

En général, les personnes interrogées pensent que lorsque l’amour stagne ou est absent, la solution peut se trouver, pour certains, sur le Web. Puis, Internet peut être un moyen facile de faire des rencontres quand l’horaire est trop chargé. Par contre, très peu pensent trouver l’âme sœur sur le Web.


Partager cette publication