L’instrumentalisation de l’improvisation

Par Louis Gagner

Pour sa troisième édition, la Ligue d’improvisation musicale de Sherbrooke propose une formule qui rassemble cet été un nombre record de 40 musiciens. Tous les dimanches soir, amateurs, étudiants, professionnels, enseignants et autres artistes de talent se donnent rendez-vous au Boquébière pour disputer un match amical devant un public jovial et partisan. À l’improviste, le mélomane – qu’il soit guitariste, violoniste ou claviériste – stationne sa Caravan, déballe son bagage en coulisses puis dévoile son intellect musical accompagné par ses complices.

La pléthore de l’art est d’or

Très bavard, vous avez accumulé un certain retard en accostant un clochard au coin du boulevard. Vous dévalez le trottoir de la Well Nord, puis remettez les cinq dollars demandés à l’entrée du bar. On vous accueille d’un « Bonsoir! Prenez place et appréciez le spectacle! »

***

Au Boquébière le dimanche soir, quelques accords de guitare se raccordent et éventent la densité d’une salle comble. Le saxophoniste jongle au hasard avec les clefs de son ténor et élabore dès lors cette trame sonore aléatoire. À l’arrière de la scène noire, la membrane de la caisse claire est martelée avec sport au rythme de la fanfare. Sans l’ombre d’un effort, la flûte traversière instaure aussitôt un calme de concert qui cesse alors le tintamarre. Les instruments s’épuisent. L’auditoire dévore du regard le quatuor au répertoire hors standard. Les applaudissements s’ensuivent.

Born and raised là où le fleuve rétrécit

Ce concept né à Québec à la fin des années 90 réunit la communauté musicale professionnelle et amateur. Calquée de l’improvisation théâtrale, cette formule a connu un fort succès dans son patelin natif avant de remonter le courant du St-Laurent et de larguer ses amarres dans la métropole où la LIMM (Ligue d’improvisation musicale de Montréal) y évolue désormais. Sherbrooke n’allait certainement pas demeurer en reste devant l’enthousiasme marqué de cette recette musicale. Je salue donc ceux qui ont dédouané ce fleuron québécois des grandes villes et qui lui ont donné un second souffle en nos terres abruptes, où la culture, les arts et la diversité foisonnent au gré des saisons.

L’histoire d’un duo sans temps-morts

Raphaël Favreau ainsi que sa compagne Telya Racine-Knapp sont à l’origine de la toute récente Ligue d’improvisation musicale de Sherbrooke. Rapidement conquis par les quelques représentations de la LIMM auxquelles ils ont assisté, le jeune couple a dès lors voulu adapter le spectacle au décor sherbrookois. Depuis la mise sur pied de la Ligue il y a de cela un peu plus d’un an, le duo se surmène pour démocratiser un concept auparavant peu connu et pour épingler cet événement comme l’incontournable hebdomadaire sur la carte culturelle de l’Estrie. Incidemment, de telles ambitions ont pour résultat une organisation sans anicroches. Avec l’aide et la participation active d’autres passionnés, les fondateurs de la LIMS peuvent compter sur des figures reconnues du milieu. À l’arbitrage, on retrouve Sabrina Pariseau, joueuse régulière de L’Abordage, qui teinte ses interventions d’un jeu théâtral qu’on lui reconnaît bien. Posté derrière la console de sonorisation, Vincent Dion règle les mille et une commandes qui transposent alors tout le talent des musiciens avec justesse. Maude Lemay Tremblay ainsi que Benoît Corpataux-Blache assurent l’animation, qu’ils ponctuent d’un humour discutable, égayant ainsi l’auditoire durant les entractes et les temps-morts de la joute. Pour agrémenter l’ambiance tamisée de la microbrasserie, on confie le rôle de disc-jockey à Charles-Emmanuel L’Espérance, qui se joint parfois aux performances des musiciens sur scène. D’autres bénévoles se greffent occasionnellement à cette brigade musicale pour recueillir quelques clichés spontanés ou tout simplement pour apporter une aide supplémentaire au bon déroulement du match.

La saison tire à sa fin…

La saison estivale de la LIMS prend fin le dimanche 11 août prochain pour l’ultime match des étoiles, qui recueille pour l’occasion les favoris du public. Ne ratez pas votre chance d’assister à cette représentation pour vous délecter de musiques improvisées et de fines bières micro-brassées. L’invitation est lancée!


Crédit Photo @ LIMS

Partager cette publication

Laisser une réponse