L'or au bout du balai

Par Vincent Lambert

Depuis la première participation du curling aux Jeux olympiques de Nagano en 1998, le Canada est tout simplement dominant. En effet, en huit occasions, les diverses formations canadiennes, tant chez les hommes que chez les femmes, ont réussi à monter à huit reprises sur le précieux podium. Toutefois, l’équipe canadienne de curling n’a jamais accompli un doublé doré : mission que la formation de 2014 s’est donnée en vue des Jeux de Sotchi.

À vrai dire, en février prochain, l’équipe féminine et l’équipe masculine auront comme seul et ultime objectif : décrocher l’or à Sotchi. Bien entendu, ce sera intéressant de voir s’ils seront en mesure de répéter les exploits de Sandra Schmirler (1998), Brad Gushue (2006) et Kevin Martin (2010). Ces mêmes exploits qui, soient dit en passant, se sont soldés par une médaille d’or dans chacun des cas.

Brad Jacobs tentera de suivre les traces de Kevin Martin

L’équipe canadienne masculine, qui aura le privilège de représenter le Canada aux Jeux olympiques, sera formée par le quatuor du capitaine Brad Jacobs. Sa formation, complétée par E.J. et Ryan Harnden ainsi que Ryan Fry, tentera de répéter le triomphe de Kevin Martin en 2010, soit de remporter l’or.

Les chances de l’équipe Jacobs sont élevées lorsqu’il est question de remporter la compétition. En effet, la précision, la puissance et la douceur des coups de Brad Jacobs pourraient s’avérer des atouts importants quant au succès de l’équipe. Du moins, c’est ce qui a permis à la troupe de Jacobs d’établir un parcours sans faute lors de la finale de qualification pour Sotchi, du côté de Winnipeg, contre la formation de John Morris. Une première dans l’histoire du curling. Avec son Championnat canadien en poche, Jacobs sera, selon certains, difficile à vaincre en raison de sa confiance, de son énergie et de la profondeur qu’il apporte à son équipe.

Un honneur manquant à la liste de Jennifer Jones

En ce qui concerne la formation féminine canadienne, Jennifer Jones aura la chance d’être la capitaine et d’aspirer à une médaille d’or. Cette participation a été confirmée lorsque Jones et ses compatriotes ont défait le quatuor de Sherry Middaugh en finale de qualification lors d’un passage à Winnipeg. Tout comme la formation de Brad Jacobs, Jennifer Jones et son groupe auront également l’opportunité de mettre la main sur l’or. La raison : Jones est excellente dans son sport.

D’une part, elle a remporté quatre titres canadiens et un couronnement au Championnat du monde de 2008, puis d’autre part, elle a brillé avec une médaille de bronze en 2010. Lors du voyage en direction de Sotchi au mois de février prochain, la capitaine canadienne sera accompagnée par, entre autres, Kaitlyn Lawes, Jill Officer et Dawn McEwen. La motivation de Jennifer Jones d’ajouter une médaille d’or des Jeux olympiques à son palmarès porte à croire que l’équipe féminine sera difficile à battre. Cependant, une chaude lutte pourrait être présente entre la troupe de Jennifer Jones et l’équipe européenne, laquelle est beaucoup moins intimidée comparativement aux années précédentes.

Le talent au sein des deux équipes canadiennes de curling laisse en perspective un éventuel triomphe doré. La qualité du jeu et l’expérience des deux capitaines seront des atouts importants sur la glace. Ainsi, en février prochain, l’or pourrait être au bout du balai des deux formations canadiennes en raison de la confiance présente d’un côté comme de l’autre.

Jennifer Jones et de Brad Jacobs sauront-ils répondre aux attentes?


Crédit photo © flickr.com

Partager cette publication