L’Or du Commun : le rap belge à l’affiche

Par Abdennour Edjekouane

Après s’être produit aux Francofolies en 2017 et à Québec en juin dernier, le groupe de rap belge L’Or du Commun revient dans la Belle province pour une tournée audacieuse de quatre dates, dont l’une à Sherbrooke, au Bar le Magog, le 17 octobre prochain.

Un style reconnaissable

Les admirateurs ont découvert un groupe passionné, aux punchlines humoristiques et rythmées dans leur premier grand projet Zeppelin. L’Or du Commun revient dans Sapiens sous un aspect plus tranchant, des textes reposant sur une poésie fleurie, axée moins sur l’humour, mais parfois parsemée de dérision. La force du collectif réside dans sa capacité à aborder avec légèreté des sujets graves, parfois tristes, et en faire des vérités aux allures humoristiques et normales. Le trio s’approprie avec brio ces thèmes lourds et les transforme grâce à une plume ingénieuse. La production de Vax1 embellit le texte et rend le tout cohérent. Ceci dit, la passion demeure la même, les membres énergiques n'hésitent pas à miser sur cette fougue pour imposer leur style et forger leur caractère. « Tu sais, dans la vie, rien ne va si on n'fait pas les choses avec passion », cette phrase tirée du morceau Vrai résume alors bien l’esprit de l’album.

Une tournée sans-repos

Pour son troisième passage au Québec, L’Or du Commun a opté pour une tournée chargée de quatre dates en quatre jours. Le groupe présentera Sapiens, son plus récent projet à l’Anti à Québec le 16 octobre et au Bar le Magog à Sherbrooke le 17 octobre. Il poursuivra ensuite au Bar l’Embuscade de Trois-Rivières pour finir au théâtre Fairmount à Montréal le 19 octobre. Loxley, Swing et Primero se sont lancés dans une tournée sans repos, mais certainement importante dans la mesure où cette équipe désire se faire connaitre davantage dans la région. Au-delà de ça, le groupe apprécie le Québec de par ses ressemblances avec la Belgique, notamment sur le plan humain, de la culture et de la langue. Ceci dit, l’ODC ne sera pas seul, vu que les premières parties seront assurées par Kirouac et Kodakludo.

Un rap à la mode

Après Roméo Elvis, Caballero, Jean Jass ainsi que Damso, le collectif natif de Bruxelles espère conquérir le Nouveau Monde, après ses deux précédents passages réussis. L’ODC compte amener sa hargne et son style dynamique dans la sphère du rap pour marquer les esprits et se distinguer sur la scène québécoise. Robin Conrad, Simeon Zuyten et Victor Pailhes, respectivement Loxley, Swing et Primero sont les membres à l’origine de ce groupe fondé en 2012 à Bruxelles. Comme ils aiment le rappeler, c’est leur passion commune pour la musique qui a poussé les trois amis à fonder L’Or du Commun. Ils font maintenant partie de cette nouvelle ère du rap belge qui s’abat sur l’Europe et au Québec. Ce mouvement de hip-hop qui se distingue par sa créativité, son humour et son aspect engagé. Il propose également nombre d’artistes aux plumes diverses et uniques qui ont la cote un peu partout dans le monde francophone.

Partager cette publication

Laisser une réponse