L’Osstidtour débarque en ville!

Par Alexandre Dumas-Gingras

Vendredi soir passé au Théâtre Granada de Sherbrooke débarquait l’Osstidtour. L’Osstidtour, c’est Brown, Koriass et Alaclair Ensemble. Tout bon amateur de rap et de hip-hop québécois se donnait rendez-vous sur la rue Wellington et attendait avec impatience la performance des artistes présents. L’Osstidtour, c’est en référence à l’Osstidcho de 1968. Un spectacle mythique qui lançait une vraie révolution musicale et culturelle au Québec. La musique de la jeunesse s’imposait alors enfin. La tournée proposée par les trois artistes se veut donc aussi rassembleuse qu’à l’époque.

Le premier groupe à monter sur scène était la formation montréalaise Brown. Ce trio est composé des deux frères Jam et Snail Kid (aussi du groupe Dead Obies qui était de passage à Sherbrooke plus tôt au mois de novembre) ainsi que de leur père Robin Kerr. On reconnaît les influences reggae qu’amène le paternel au sein du trio. Cependant, la plupart du temps, le dynamisme et les sections musicales plus rap dominent l’ensemble du répertoire du groupe. C’est une foule moins nombreuse qu’attendu qui était présente pour assister à sa prestation. Néanmoins, le trio a réussi à mettre l’ambiance dans la place. Un bon groupe de première partie.

Le très attendu et populaire Koriass était le deuxième artiste à monter sur scène. Accompagné d’un groupe de musiciens, l’artiste originaire de Montréal-Nord a littéralement mis le feu dans la place. C’est un Koriass en grande forme et visiblement heureux de fouler les planches du Granada auquel les amateurs présents sur place ont eu droit. Lors de la pièce Sorry, la foule s’est animée de plus belle : le premier « mosh pit » de la soirée. Ce n’était alors que le début. Koriass a livré une performance de plus d’une quarantaine de minutes et les interactions avec la foule étaient nombreuses. C’est donc de pied ferme que le public attendait Alaclair Ensemble pour clore la soirée.

Tête d’affiche de la tournée, le collectif Alaclair Ensemble avait pour mission de faire vibrer les amateurs présents sur place avec son postrigodon bas-canadien. Le très énergique Ogden était accompagné par Kenlo Craqnuques et Maybe Watson. Ils étaient présents pour livrer cette performance attendue. Des pièces telles que St-RochAlaclair High ainsi que Sauce Pois ont su plaire aux amateurs. Les fans du groupe auront sans doute remarqué l’absence d’Eman, qui avait une bonne raison d’être absent, alors que le rappeur est nouvellement papa. Le groupe a par ailleurs tenu à le souligner sur scène.

Somme toute, la foule présente sur place aura été témoin de trois excellentes prestations, malgré une quantité de spectateurs en deçà des attentes. L’Osstidtour se poursuit partout au Québec avec notamment un arrêt à Drummondville le 8 décembre avant de passer par Québec et Montréal l’année prochaine.


Crédit photo © Granada

Partager cette publication