Les drapeaux de la diversitéLGBTQ2+ flotteront à proximité du stade extérieur au Campus principal entre le 29 mars et le 2 avril. 


Par Mireille Vachon 

La toute première Semaine arc-en-ciel pour l’inclusion de la diversité sexuelle et de genre de l’Université de Sherbrooke (UdeS), c’est maintenant! Du 29mars au 2avrilplusieurs conférences et formations sont offertes virtuellement à la communauté universitaire et au grand public afin de sensibiliser la population aux réalités des personnes issues des groupesLGBTQ2+ et favoriser leur intégration. 

Au programme cette semaine : démystification des orientations sexuelles par le GRIS Estrie (mardi 12h), groupes de discussion pour la communauté LGBTQ2+ (mardi 19h)le bien-être psychologique et la persévérance scolaire chez les personnes trans, non-binaires et en questionnement identitaire de genre (mercredi 12 h) et bien plus!  

Un présentoir avec une multitude douvrages à dimensionLGBTQ2+ est disponible à la bibliothèque Roger-Maltais et à la librairie de la COOP du Campus principal et du Campus de Longueuil. 

Les drapeaux de la diversitéLGBTQ2+ flottent également toute la semaine à proximité du stade extérieur au Campus principal, tandis que le drapeau trans sera installé sur le mât principal, devant le pavillon central, à l’occasion de la Journée internationale de la visibilité trans du 31mars. 

Pour consulter la programmation complète, cliquez ici.  

Efforts continus  

« Ça fait quelques années que nous voulions tenir cette semaine, mais avant, nous voulions terminer la mise en place de mesures concrètes favorisant l’intégration les personnes de la communautéLGBTQ2+ », avance Kim Lagueux Dugal, registraire et directrice générale à l’UdeS 

L’événement devait d’ailleurs avoir lieu l’an dernier à la même période, mais COVID-19 oblige, la première édition a été remise à cette année.  

Par « mesures concrètes », MmeLagueux Dugal fait référence entre autres à plusieurs aménagements qui ont été faits en 2018 pour avoir des toilettes non genrées sur les trois campus, à la mise en place d’une directive relative au choix du prénom, du nom et du genre en 2019 et à l’instauration d’un vestiaire universel au Centre sportif au début2020 

« À la suite de ces actions, nous étions heureuses et heureux d’offrir la Semaine arc-en-ciel pour l’inclusion de la diversité sexuelle et de genre en mars 2020. Un groupe de travail formé de personnes étudiantes et employées incluant plusieurs personnes issues des communautés ont travaillé avec beaucoup d’enthousiasme à organiser cette semaine », explique la registraire.  

La Semaine s’inscrit également dans l’orientation du plan stratégique de l’Université qui vise à devenir un milieu exemplaire en matière d’équité, de diversité et d’inclusion, souligne MmeLagueux Dugal. « C’est important que notre milieu soit inclusif et ouvert pour ces personnes », croit-elle. 

Une semaine nécessaire  

Même si plusieurs avancées ont été réalisées dans les dernières années concernant la communauté LGBTQ2+, il reste encore du travail à faireautant en ce qui concerne l’acceptation et la compréhension que l’intégration des personnes issues de la communauté. 

Cela fait d’ailleurs quelques années que l’UdeS reçoit des demandes de la communauté universitaire par rapport à la tenue d’initiatives de la sorte.  

« La Semaine arc-en-ciel a une grande valeur pour les personnesLGBTQ2+ de lUdeS, à tous les niveaux. Cest le genre daction qui a un impact concret sur le confort dêtre out et de dénoncer les actions inacceptables. Avoir un message clair de l’administration sur limportance de la diversité sexuelle et de genre, et la mise en place dévénements de sensibilisation, qui valorisent cette diversité, cest du jamais vu, pour plusieurs », indique Joanny Raby, responsable à la coordination et porte-parole du groupe daction trans de lUniversité de Sherbrooke (GATUS). 

Elle ajoute que le GATUS siège aux différents comités relatifs à lorganisation de cet événement depuis le tout début. « Nous sommes heureux et heureuses quelle voie finalement le jour. Au départ, cétait prévu avec plein dévénements en présentiel, mais la pandémie a frappé et tout a été annulé. Nous avons revu la formule cette année et sommes très fierde la programmation. » 

Notons que le comité institutionnel pour l’inclusion de la diversité sexuelle et de genre, composé notamment de personnes étudiantes et employées issues des communautésLGBTQ2+, a été créé il y a environ six ans.  

« C’est un espace de partage ou elles peuvent parler de leurs enjeux afin que l’on échange ensemble sur des solutions possibles. La formation et la sensibilisation concernant les enjeux de la diversité sexuelle et de genre  comme celles de la programmation de la Semaine arc-en-ciel  ont été ciblées par les membres du comité », explique Kim Lagueux Dugal 

Est-ce qu’une telle semaine deviendra une tradition à l’UdeS? « On le souhaiteEt on va évaluer ce qui est le plus pertinent et efficace en termes d’actions de sensibilisation », conclut MmeLagueux Dugal.


Crédit photo @ Michel Caron – Université de Sherbrooke

À lire aussi

L’inclusion de la diversité sexuelle et de genre à l’UdeS

BistroBrain: sexualité, émotions et genres

Partager cette publication