Par Roxane Gaudreault

Le Collectif est fier de présenter les deux projets lauréats du Gala Forces AVENIR 2020 qui ont été dévoilés le 7 octobre dernier. Bien-être numérique a remporté une bourse de 15000 $ en tant que Projet par excellence tandis qu’une bourse de 4000 $ et un trophée AVENIR ont été remis à l’événement PAINtalks. Félicitations à tous les finalistes!

Bien-être numérique — la santé au temps des réseaux

Il est incontestable que la technologie tient une place très importante dans le quotidien des Québécois, surtout les jeunes. Comment trouver un équilibre et établir des pratiques de consommation du numérique saines ? Ce sont les questions que s’est posées un trio d’étudiants de médecine en 2018. De ce questionnement est née une initiative de sensibilisation : Bien-être numérique.

Moins d’un an après la création du projet, Bien-être numérique offre aujourd’hui un atelier ciblé envers les jeunes, l’atelier Autodéfense numérique. Visant à préconiser l’usage équilibré et consciencieux des équipements numériques comme les téléphones intelligents ou les réseaux sociaux, l’équipe offre aussi des formations et des conférences ciblant les professionnels de l’éducation ou encore le grand public. Leur objectif principal : dépasser les préjugés, former et informer, sans tomber dans la banalisation ou prendre de ton moralisateur.

Au départ, l’initiative était un projet complètement étudiant. Par contre, appréciés des Centres de services scolaires et des cégeps, les ateliers sont très populaires, au point où les initiateurs du projet ont dû requérir l’aide de la Fondation C.I.E.L, créée par le photographe Alexandre Champagne, pour aider dans l’administration des ateliers.

Un projet actuel

En plus d’avoir su rapidement se mettre au goût du jour en développant une mouture complètement à distance pour les ateliers et conférences, l’équipe de Bien-être numérique a créé et mis en ligne trois guides de ressources en temps de pandémie pour répondre à la montée de l’utilisation du numérique dans les foyers québécois depuis le début du confinement.

« La COVID a amené les jeunes à consommer encore plus de numérique, il est plus important que jamais de les rejoindre pour les sensibiliser aux problématiques possibles, c’est pourquoi on a mis sur pied et qu’on bonifie encore les ateliers en ligne », assure Charles-Antoine Barbeau-Meunier, membre fondateur du projet.

PAINtalks – 13 novembre 2020, 17 h

Actuelle et populaire dans les milieux universitaires, la vulgarisation scientifique se fait une place dans le domaine de la douleur pour une cinquième année consécutive grâce au PAINtalks. Depuis 2018, la formule révisée se veut plus accessible à un public non initié voulant assister à différentes conférences et en apprendre plus sur le côté scientifique de la douleur.

Regroupant des experts de différentes disciplines comme la biologie, la médecine, la psychologie et la psychoéducation, l’édition 2020 du PAINtalks présentera un panel de plus de dix conférenciers variés. À la manière d’une conférence TED, le format de présentation dynamique de huit à dix minutes alliera concision et vulgarisation scientifique.

Mot-clé : innovation

Dans le but d’aller de l’avant avec l’événement, les organisateurs ont dû se questionner sur la logistique. Les mesures sanitaires limitant les regroupements, l’édition 2020 sera exclusivement en ligne pour ce qui est du public. Les conférenciers seront, quant à eux, en direct du Théâtre Granada où un animateur servira de courroie de transmission au public pour poser des questions et interagir avec les panélistes.

Utilisant judicieusement les outils à leur disposition, l’équipe du PAINtalks a choisi de modeler l’événement en fonction des participants qui s’y inscriront. Dans cette optique, chaque personne inscrite doit remplir un formulaire qui pourrait impacter le déroulement de la soirée.

Pour accommoder le plus grand nombre, l’événement sera complètement bilingue, un défi selon une des organisatrices, Carmen Bellei-Rodriguez  : « Les années passées, on pouvait utiliser les services de traducteurs en simultané, avec des écouteurs et l’équipement approprié. Cette année, tout demande qu’on innove et qu’on fasse preuve de créativité. »

Pour revoir les portraits des quatre autres finalistes, visitez la section Campus de notre site Internet.


Crédit Photo @ PAINtalks

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *