Lunetterie Générale : voir l’optique autrement

Par Zoé Nadeau-Vachon

Paris, New York, Tokyo… La première collection de Lunetterie Générale, disponible depuis le mois de mars, a déjà conquis des adeptes de la mode de partout à travers le monde. Avec ses modèles au design excentrique et moderne, ce n’est pas étonnant que cette entreprise, fondée par Julien Couture et Alexis Martel, deux diplômés de l’Université de Sherbrooke, connaisse un tel succès! Quelques semaines avant le lancement médiatique officiel de la collection, je me suis entretenue avec Julien pour en apprendre davantage sur cette entreprise qui se distingue de bien des façons.

Une vision innovatrice

L’idée de fonder une entreprise a commencé à germer dans l’esprit de Julien et d’Alexis alors qu’ils étaient encore à l’Université, tous deux étudiants en communication. Julien me raconte que, avant même d’avoir un projet concret, Alexis et lui passaient souvent des soirées à discuter affaires : « On brainstormait sur tellement de choses, m’explique-t-il. Sur comment on voyait la politique, comment on changerait tel modèle d’affaires de telle entreprise… On aimait beaucoup parler de culture des affaires, et les deux on avait une symbiose naturelle, une complémentarité dans nos idées. »

Curieuse, je lui demande pourquoi ils ont choisi de s’intéresser aux lunettes. Julien me raconte alors que l’inspiration leur est venue un jour où ils ont fait le tour des commerces de Sherbrooke, en quête de nouvelles montures pour Alexis. Ils ont été peu impressionnés par la sélection qui s’offrait à eux : « Quand Alexis et moi on s’est mis à réfléchir au milieu de l’optique, on a regardé la compétition et on s’est dit que c’était tellement vieux jeu, tellement tacky… C’est une vieille garde qui dirige le milieu de l’optique. »

Ils ont toutefois adoré les lunettes en bois vendues par un commerçant de Sherbrooke, mais ces dernières n’étaient pas conçues au Canada, ce que déplore Julien. Au Québec, nous avons pourtant une belle expertise dans la manipulation et la transformation du bois. Les deux jeunes hommes ont alors entrevu une opportunité, qu’ils ont saisie.

À partir de ce moment, Lunetterie Générale a commencé à prendre forme : « La dernière année d’université, […] nos travaux de recherche portaient sur les lunettes, et on était à ce moment-là en train de vendre notre projet d’entreprise à de grands financiers. Les choses avançaient quand même très très bien pour nous. » Ce n’est pas peu dire! À la fin de leur bac, ils avaient réussi à amasser 1,2 million de dollars pour la création de Lunetterie Générale. Ils avaient enfin les moyens à la hauteur de leurs ambitions.

Une première collection audacieuse

Après plusieurs années d’idéation et de distribution, Julien et Alexis lancent leur propre collection. Au premier coup d’œil, on remarque que leurs créations se distinguent de tout ce qui se fait dans le domaine. On y retrouve des modèles à la fois élégants et audacieux, s’apparentant à de véritables œuvres d’art. « C’est vraiment inspiré des éléments visuels art déco, et parfois aussi de la mise en scène cinématographique et littéraire, expose Julien. Notre produit est vraiment construit à la mode muséale. » Ces montures originales ont d’ailleurs été conçues pour un public cible bien précis : « Nous, notre but, c’est vraiment de produire quelque chose qui nous ressemble, qui ressemble à notre génération de milléniaux. »

L’esthétique des produits n’est toutefois pas le seul facteur distinctif de Lunetterie Générale. Julien et Alexis sont les premiers à confectionner leurs lunettes à partir de bois canadien, allié à de l’acétate et à du titane japonais de qualité. « On a pris le meilleur de l’expertise du bois, on l’a transféré à l’optique. On en a fait un espèce de match parfait. »

À contre-courant

Depuis la fondation de Lunetterie Générale, Julien et Alexis cultivent le désir d’innover et de se démarquer. Pour ce faire, ils ont inauguré une boutique concept unique en Amérique au sein de la boutique mode Glori.us du centre-ville de Sherbrooke.

De plus, s’installer à Sherbrooke plutôt qu’à Montréal était une décision mûrement réfléchie : « Pour nous, c’est ça le grand défi, me confie Julien. C’était d’arriver à faire comprendre qu’on n’avait pas besoin d’être à Montréal pour dire qu’on est beaux, qu’on est grands et qu’on est worthy […]. »

Finalement, une autre caractéristique intéressante de Lunetterie Générale est que l’entreprise propose des produits intégrés. Cela signifie qu’elle ne vend pas seulement un produit, mais aussi une expérience, une histoire et des valeurs. Les deux fondateurs ont parfaitement compris ce que recherchent les milléniaux.

Des projets ambitieux

Julien et Alexis s’envoleront bientôt pour le Japon afin de travailler sur leur deuxième collection, qu’ils prévoient lancer en mars 2018. Les deux entrepreneurs espèrent doubler leur collection chaque année, pour ainsi proposer huit modèles l’année prochaine, voire douze. Julien exprime également le souhait d’agrandir la boutique concept à Sherbrooke pour se positionner comme la référence en montures haut de gamme de la ville.


Crédits Photo © Lunetterie Générale

Laisser une réponse