Par Laurence Richard

Dominick Ménard, alias Monsieur Ménard, a tenu son premier vernissage au Bistro Kàapeh Espresso le vendredi 9 septembre dernier. Le photographe y expose jusqu’au 30 septembre. Portrait d’un gars ben zen!

J’entre au Bistro Kàapeh Espresso au bout de la Wellington, rue Frontenac : l’ambiance y est enveloppante et les odeurs de latté me projettent instantanément dans un mode détente. Je vois des gens qui s’y promènent en regardant des photographies disposées sur les murs blancs et en briques du café, un verre à la main. Ces œuvres sont de Dominick Ménard, alias Monsieur Ménard, un Magogois établi à Sherbrooke pour y terminer ses études en art visuel.

L’artiste est facile à repérer : casquette de la marque québécoise C’est Beau, regard passionné, vibe zen. Je lui demande : « Pourquoi les Anti Stress? »

« Parce que j’ai fait un burn-out… C’est lourd, hein! » Le train de vérité l’avait frappé, pour reprendre ses termes. Pour contrebalancer cette mauvaise expérience, Dominick a décidé de s’acheter un vieil appareil Canon à 15 $ chez Estrie Aide. À ce moment, il n’avait pas de plan A, B ou même C. Il voulait faire de la photo à temps plein.

Dominick a donc commencé à prendre des clichés d’évènements passés entre amis en utilisant toute sa liberté artistique. Depuis ses premiers clichés, il n’a cessé de se promener parmi les 5@8 de l’université et de photographier chaque moment qui méritait d’être immortalisé. De fête en fête, de moment en moment, il s’est fait connaître et reconnaître pour enfin créer des chandails à l’effigie de sa marque : Les Anti Stress de Monsieur Ménard.

Ses photographies le représentent très bien. Elles capturent des moments importants, des moments esthétiquement beaux ou des moments cocasses qui nous mettent assurément le sourire aux lèvres ou qui nous font réfléchir.

En admirant ses oeuvres, j’ai eu de la difficulté à identifier un top trois. Je lui ai donc demandé quelles étaient ses photos préférées. La liste qui suit est un heureux mélange de nos clichés favoris :

  • « Jellyfish Love » – Prise à l’Aquarium du Québec, cette image bleutée laisse l’esprit divaguer parmi les créatures mystérieuses.
  • « It Was all a Dream » – Le moment où son ami chantait la toune de Notorius B.I.G lors d’une fête.
  • « La résurrection » – Le père de Dominick qui l’aide à retaper sa voiture.
  • « Monsieur Boutin » – un party d’Halloween où Boutin s’est retrouvé sans blonde et où les becs non subtils des fêtards lui donnaient le blues.
  • « Explosion in the Sky » – Littéralement une explosion de couleurs en raison de feux d’artifice rappelant les couleurs de l’espace.

Grâce à son succès, Dominick a plusieurs autres projets qui s’en viennent, comme un deuxième chandail qui sera vendu en ligne et dans un magasin du centre-ville de Sherbrooke. Le design du chandail et le point de vente restent un mystère pour l’instant… À suivre!


Crédit photo © Laurence Richard

Archives

Partager cette publication