L’Université de Sherbrooke : championne des universités canadiennes en environnement

Par Jean-François Eddie

Parmi les 719 universités de 81 pays ayant pris part au classement du plus récent UI GreenMetric World University Rankings (UIGM), l’UdeS se hisse au 22e rang mondial. Cette étude qui compare les mesures saisies afin de favoriser un développement durable, tant sur le plan interdisciplinaire que trans-facultaire, a pour une sixième année de suite déclarée l’Université de Sherbrooke championne des établissements d’enseignement supérieur au Canada.

Le Vert et l’Or

L’Université de Sherbrooke fait honneur à ses couleurs. Depuis l’instauration de sa maîtrise en environnement il y a plus de 45 ans, l’UdeS est devenue le campus de référence dans l’application des principes du développement durable et dans la formation écoresponsable de ses étudiants. En effet, l’UdeS s’est classée au 12e rang mondial dans la catégorie de gestion de l’énergie et des changements climatiques selon l’UMGI, en 2018.

À titre d’exemple, Anne-Sophie Poiré, collaboratrice spéciale pour Le Devoir, faisait l’état d’importants progrès à l’Université de Sherbrooke depuis 1990 : « Ses émissions de gaz à effet de serre (GES) liées aux bâtiments ont diminué de 29, 2 % en 2017-2018 par rapport à 1990-1991, année de référence du protocole de Kyoto, malgré une augmentation de plus de 63,7 % de son effectif étudiant et de 117,6 % de sa superficie ». L’intensité énergétique du parc immobilier de ses trois campus (Principale, Santé et Longueuil) a également diminué d’environ 40 % depuis 15 ans.

Par ailleurs, le programme de libre accès au transport en commun, le compostage global, l’interdiction des ustensiles en plastique et l’utilisation des sources d’énergies renouvelables sur les campus (géothermie, récupération par ventilation, refroidissement, utilisation de la lumière naturelle) sont des facteurs qui témoignent de l’excellence sherbrookoise. Mais encore, l’Université souhaite désormais « développer une expertise à l’interne », explique Denyse Rémillard, vice-rectrice à l’administration et au développement durable.

L’écoresponsabilité dans la formation à l’UdeS

Le 15 avril dernier, le vice-rectorat aux études et le vice-rectorat à l’administration et au développement durable ont présidé un séminaire sur l’écoresponsabilité à l’intention de la communauté étudiante de l’Université de Sherbrooke. Pour cette activité, de nombreux acteurs gravitant autour de la formation furent consultés afin d’amorcer le développement d’un langage commun et d’une vision partagée d’un personne diplômée écoresponsable.

Avec la participation de 9 intervenants et intervenantes, les étudiants ont pu observer les nombreuses initiatives pédagogiques existant dans différentes disciplines de l’Université. À titre d’exemple, il fut possible de s’entretenir avec Céline Verchère, docteure en sociologie, qui a instauré le plan stratégique 2018-2022, afin « d’envisager les situations environnementales de manière systématique dans le but d’agir dans le monde en vue d’améliorer le vivre-ensemble » pour le corps étudiant ; ou encore avec la docteure Isabelle Létourneau, qui a fait la promotion du cours « Moi, gestionnaire socialement responsable », afin d’amener les étudiants à réfléchir sur le comportement écoresponsable des gestionnaires sur la société et dans leurs organisations.

Partager cette publication

Laisser une réponse