L’Université de Sherbrooke : un générateur de succès

Par Dorian Paterne Mouketou

Quelle est cette université qui chaque mois fait découvrir au monde les succès de ses membres, que ce soit celui des étudiants, des membres de son personnel, de sa direction, de ses professeurs ou des anciens diplômés? L’Université de Sherbrooke est cette institution dont le succès de ses membres s’illustre dans le monde entier. Chaque mois, nous avons un tableau des personnes qui se méritent une place d’honneur au sein de l’institution.

L’excellence : une coutume, un art de vivre

N’allez pas dire que nous vantons les mérites de l’Université de Sherbrooke tout simplement parce que nous croyons qu’elle est la meilleure. Néanmoins, les faits nous démontrent que l’UdeS sait s’illustrer fréquemment par l’ampleur des talents qui en ressortent chaque année, chaque mois. Que ce soit par le biais de ses étudiantes et étudiants, professeures et professeurs, ou encore par le caractère ambitieux des projets de ses membres de direction, chaque mois, il est coutume de voir affichés sur le babillard Nouvelles de l’Université de Sherbrooke des personnes ou des événements qui font l’excellence de l’institution partout dans le monde entier. Un tableau de mérites étudiants ou professoraux nous permet de découvrir les acteurs de notre succès si bien estimé partout ailleurs. Au tableau de ce mois-ci : le professeur Glen Evenbly reçoit le prix C20 Young Scientist 2017 et l’équipe de moto électrique de l’Université de Sherbrooke est championne de la eMotoRacing Varsity Challenge 2017.

Le professeur Glen Evenbly… à peine arrivé, déjà acclamé!

Le professeur Glen Evenbly est un élément de taille dans le puzzle qui construit le succès de l’Université de Sherbrooke. En décembre 2016, il arrivait à l’Université de Sherbrooke. Quelques mois plus tard, il est déjà récipiendaire d’un prix prestigieux. Lors de la XXIX IUPAP Conference in Computational Physics (CCP2017) qui s’est déroulée à Paris du 9 au 13 juillet, monsieur Evenbly a reçu le prix C20 Youg Scientist 2017 grâce à son travail acharné et au fruit de sa recherche. C’est donc un succès pour lui et une fierté et un honneur pour la communauté universitaire de l’Université de Sherbrooke de le compter parmi ses professeurs. « Je suis honoré de recevoir ce prix qui souligne mes découvertes quant au développement de nouvelles méthodes multi-échelles pour la simulation de systèmes quantiques à plusieurs corps utilisant des réseaux de tenseurs », a répondu le spécialiste des réseaux de tenseurs, membre de l’Institut quantique à l’Université de Sherbrooke. L’auteur du « Hyper-invariant tensor networks and holography » ne cesse d’être adulé dans le milieu scientifique universitaire et non universitaire.

L’équipe de moto électrique de l’UdeS, un autre succès à célébrer!

C’est au pays du rêve américain que les compétitions de motos électriques se sont déroulées. Sur la poste du New Jersey Motorsports Parc, les étudiants de l’Université de Sherbrooke ont affronté la Virginia Tech et la Rochester Institute of Technology. Face à ces deux équipes, le talent sherbrookois, la fiabilité de notre machine électrique et les qualités exceptionnelles de notre bon pilote ont été les éléments clés de notre victoire. La fiabilité de la machine est sans doute un des aspects les plus importants, le répétera Félix-Antoine LeBel, chef de la délégation et doctorant en génie électrique de l’Université de Sherbrooke. « Fiabilité, fiabilité, fiabilité », dit-il, en faisant une sorte de devise de compétition pour son équipe. Avec Samuel Proulx comme pilote, l’équipe de la moto électrique de l’Université de Sherbrooke (EMUS) est à sa deuxième victoire, remportant deux années consécutives la eMotoRacing Varsity Challenge.

Existant depuis 2010, le club étudiant de la Faculté de génie a participé à la compétition eMotoRacing pour la première fois en 2016, année pendant laquelle il a gagné la compétition. Ils sont depuis sacrés champions universitaires. 25 étudiantes et étudiants de niveaux baccalauréat, maitrise et doctorat composent cette équipe interdisciplinaire où se mélangent l’électrique, la mécanique et l’informatique. Le prototype de EMUS prendra part à la formule E, les 29 et 30 juillet prochains à Montréal.


Crédit Photo © Simon Proulx et Glen EvenBly

Laisser une réponse