Un magnifique vol blanc

Par Christina Montanez Coronado

Vous voulez recharger vos batteries? Regarder un spectacle naturel comme ceux du National Geographic? Vous aimez la nature et la beauté des oiseaux? Profitez du printemps pour vous déconnecter de la technologie et de la ville pour quelques heures, en respirant l’air pur de la campagne et en admirant les vols magnifiques de centaines d’oies blanches à la Baie-du-Febvre!

C'est merveilleux que l’on puisse voir un spectacle magnifique comme celui du vol des oies blanches dans la Baie-du-Febvre, qui est l’un des meilleurs lieux ornithologiques du Québec. La Baie-du-Febvre se situe au croisement des routes 132 et 255. Il suffit de faire 70 minutes en voiture à partir de Sherbrooke et de profiter en chemin du beau paysage de la région.

Cette journée du dimanche de Pâques était magnifique. La température atteignait pour la première fois cette année 13 degrés Celsius avec un très beau soleil. Quand ma famille et moi sommes arrivées sur les lieux, nous avons vu beaucoup de personnes qui utilisaient des jumelles pour regarder les oies blanches. Selon le site Internet de la Baie-du-Febvre, à ce moment-là, il y en avait environ 125 000.

Dans le ciel, des oies blanches dessinaient plusieurs figures. La plupart du temps, il y en avait une qui dirigeait la troupe. Celles-ci ont beaucoup de choses à nous apprendre, par exemple le travail en équipe. Elles ne se chicanent pas entre elles et font des tâches spécifiques chacune à leur tour pour atteindre un objectif commun.

J’ai été très chanceuse lors de ma visite : quand nous avons garé la voiture, nous avons croisé un homme qui, comme la plupart des gens, portait des jumelles. Je lui ai demandé où était le meilleur endroit pour observer les oies blanches. Il nous a alors recommandé d’aller à un autre endroit où nous pourrions être plus proches d’elles. Une fois sur place, j’ai osé entrer dans les champs agricoles pour les voir de plus près et j’ai eu la meilleure des visions : quelques centaines d’oies blanches se sont envolées devant moi. Ce fut une expérience unique! C'était comme dans les documentaires du National Geographic, mais, cette fois-ci, je n’étais pas devant la télévision!

Je me suis sentie comme une petite fille qui admire la nature et qui découvre des choses vraiment magiques. Jour après jour, nous perdons la capacité d’admirer sincèrement la nature et les choses qui semblent banales, mais si importantes. La technologie nous aide beaucoup à avancer. Cependant, parfois, avec le téléphone intelligent, Facebook, WhatsApp ou Twitter, nous perdons des moments charmants dans la nature avec notre famille, nos amis ou, encore plus triste, avec nous-même.

Je vous encourage à profiter du printemps et à vous déconnecter de la technologie et de la ville le temps d’un après-midi en partageant un moment avec les oies blanches. Apportez vos bottes, vos jumelles et votre cœur d´enfant! Pour plus de renseignements, consultez leur site web!


Partager cette publication