Manger végé en plein air, c’est possible!

Par Maria Camila Gallego Betancur

Le 22 novembre dernier avait lieu la soirée expé-végé au Café créatif. Une trentaine de personnes étaient au rendez-vous pour cette activité organisée par le Club plein air Altitude et l’Association végé de l’Université de Sherbrooke. Au programme :  bouffe et aventure.

Akami- Uapishkᵁ, une expédition 100% végétalienne

En début de soirée, Mathieu Martel du groupe Estski a présenté l’expédition Akami-Uapishkᵁ, au cours de laquelle il s’est rendu avec son équipe au nord du Labrador pour skier sur des pentes inexplorées. Vegan depuis 2 ans, il a accepté d’y participer à une condition : réaliser une expédition entièrement végétalienne. C’est ainsi qu’en mars 2018, six skieurs sont partis à l’aventure pendant 10 jours avec des sacs remplis de bouffe végé. Le film Skiing the Mealy, qui a été projeté au cours de la soirée (et également disponible en ligne), retrace le parcours de cette expédition inédite.

Pourquoi manger végé?

Mathieu a par la suite expliqué les principales raisons qui l’ont poussé à adopter une alimentation végé : l’éthique, la santé et l’environnement. Il a par ailleurs souligné que plusieurs athlètes de haut niveau sont végétaliens, comme Venus Williams (joueuse de tennis), Scott Jurek (ultramarathonien) et Xavier Desharnais (nageur sherbrookois). En plein air, la nourriture végé présente l’avantage de se conserver plus longtemps, de nécessiter moins de cuisson et de se manger facilement sur le terrain. Plusieurs problèmes d’hygiène peuvent par ailleurs être évités en excluant les aliments d’origine animale.

Astuces et idées de recettes

En deuxième partie de soirée, Camille Rondeau, co-coordonatrice de l’Association végé et étudiante en écologie à l’Université de Sherbrooke, a donné ses meilleures astuces ainsi que de nombreuses idées de recettes. Elle a mentionné que pour commencer la journée avec énergie, le gruau est sans doute la meilleure option en plein air. Chacun peut facilement l’adapter à ses goûts et à ses besoins en y ajoutant des noix, des fruits séchés ou autres saveurs. Les compotes constituent également un excellent aliment à consommer pour le déjeuner. Sur l’heure du midi, les sandwiches au végé-pâté ou au tofu mariné, les feuilles de vigne et l’hummus ne sont que quelques exemples de choix végé qui s’offrent aux amateurs de plein air. Enfin, les soupes instantanées, les protéines végétales texturées, la semoule et certains repas lyophilisés peuvent servir de repas sur le réchaud. Bref, c’est tout à fait possible de bien s’alimenter en plein air dans le respect des animaux et de la planète!

L’Asso végé, c’est quoi?

L’Association végé de l’Université de Sherbrooke (AVUS), qui existe depuis 2014, a pour mission de promouvoir une alimentation végétalisée auprès de la communauté étudiante par la sensibilisation et l’éducation. En plus d’organiser diverses activités, l’AVUS offre un programme de parrainage qui consiste à jumeler, pour une durée de 4 mois, un étudiant ou une étudiante désirant cheminer vers une alimentation végétale à quelqu’un qui est déjà végétarien/végétarienne ou végétalien/végétalienne. Le parrainé ou la parrainée peut ainsi bénéficier de conseils personnalisés selon ses besoins et ses valeurs.  Tous les détails se trouvent le site web de l’AVUS : 

Menu d’une journée durant l’expédition

Matin :

  • Gruau avec saveurs

Journée (collations) :

  • Saucisses Gusta
  • Barres Larabar et Cliff
  • Barres aux dattes maison

Soir :

  • Repas lyophilisés Happy Yak
  • Pain de seitan Gusta

Page Facebook de l’Association végé

https://www.facebook.com/avus.udes


Crédit Photo @ Maria Camila Gallego Betancur

Partager cette publication

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.