Manuel d’instructions du première année

Par Guillaume Marcotte

Ce n’est pas un secret pour personne ; la période de la rentrée en est une qui est autant stimulante qu’éreintante. Histoire d’alléger un peu le fardeau, voici quelques trucs qui sont pertinents à connaître avant de se lancer tête première dans la vie universitaire.

Si ta priorité est d’économiser :

Certains frais des droits de scolarité peuvent être remboursés. L’Université de Sherbrooke procure à tous ses étudiants une assurance santé et une assurance dentaire. Si par le biais de tes parents tu es déjà couvert à ces deux niveaux, il est possible d’obtenir une indemnisation en remplissant un court formulaire sur le site www.santeetudiante.com

Les 4@7 des différentes facultés sont reconnus pour offrir de l’alcool à prix modique. Si tu cherches à t’amuser, mais que tu as un budget strict à respecter, ces évènements hebdomadaires t’offrent le compromis idéal. La bière à 2,50 $, le cocktail à 3 $ et le double-dose à 5 $ te laisseront sans excuses pour ne pas décompresser avec tes amis le jeudi soir.

Bien que le menu soit varié et somme toute délicieux, le Café Caus n’est pas l’idéal si tu tiens à garder intacte ta tirelire. Les prix qui deviennent quelque peu salés à la longue sont un bon incitatif à faire sa propre épicerie. Ce qui m’amène à suggérer aux économes dans l’âme l’outil Flipp, une application gratuite qui rapatrie toutes les offres de tous les circulaires de la semaine, permettant au gratte-cenne de profiter au maximum des rabais actuels sur les différents produits.

flipp

Flipp

Si ta priorité est d’étudier :

Il existe de nombreux endroits propices à l’étude.

Pour l’étudiant qui ne peut travailler sans le silence, le campus de l’Université possède plusieurs bibliothèques calmes et fonctionnelles : la bibliothèque Roger-Maltais, la bibliothèque de droit et le Centre Anne-Hébert n’en sont que quelques exemples. Tu n’as pas besoin d’être étudiant à la faculté pour aller étudier dans ces bibliothèques.

Pour l’étudiant qui a besoin de vie autour de lui pour se concentrer, la ville de Sherbrooke regorge de petits cafés où il fait bon entamer son travail de session. Le Caffuccino près du parc Jacques-Cartier et la Brûlerie et le Café EcoBeat sur la Wellington sont quelques endroits qui valent la peine d’être visités pour tous les fans d’ambiances décontractées.

EcoBeat

EcoBeat

Si ta priorité est de t’impliquer :

L’Université de Sherbrooke est l’endroit propice à quiconque cherche à enrichir son curriculum vitae. Chaque faculté possède ses propres associations étudiantes qui sont constamment à la recherche de petits nouveaux ou de petites nouvelles motivés à s’impliquer. Comme il serait trop long d’énumérer toutes ces organisations, je conseille à ceux qui veulent en faire plus de garder les oreilles bien ouvertes : les associations étudiantes sont généralement très vocales lorsqu’elles cherchent à remplir leurs sièges.

Voici enfin quelques informations en vrac :

  • Les crédits d’impression acquis dans une faculté sont pour toujours affiliés à cette faculté. Ils ne peuvent s’appliquer à la bibliothèque Roger-Maltais, qui est considérée comme indépendante des facultés;
  • Le coût de remplacement pour une carte étudiante perdue est de 30$, alors que le coût de remplacement pour une carte brisée est de 15$;
  • Il existe un salon de coiffure sur le campus de l’Université, situé au Pavillon multifonctionnel;
  • Il existe un vaste système de tunnels souterrains qui permet à quiconque qui souhaite éviter le froid de l’hiver de partir d’aussi loin que la faculté de génie pour se rendre à la faculté des lettres et sciences humaines;
  • Le gymnase de l’Université offre une vaste sélection d’activités physiques, en plus de proposer un abonnement à la salle de musculation à un prix très concurrentiel.
Partager cette publication