Le Marché Mandala, ou comment redorer la rue Alexandre

Par Sofie Lafrance

Dans l’optique de la rentrée scolaire 2016, la dynamique équipe du Café The Singing Goat a organisé la première édition du Marché Mandala, qui avait lieu hier, le samedi 3 septembre. Sous un soleil rayonnant, plusieurs commerçants, artisans et artistes de la région estrienne se sont rassemblés sur la rue Alexandre pour faire profiter de leurs produits et services au public sherbrookois.

On y retrouvait, entre autres, Tchaga Kombucha, Les Sherbiculteurs, la Maryse et ses pots, Bijoux Harmonie, la Boutique Namasté, dont les kiosques regorgeaient d’œuvres et de produits naturels, biologiques ou encore responsables. Des festivités ont eu lieu en après-midi, grâce aux prestations musicales de Jesse Ens, Charley Cliff, Maya Cashaback et Marianne Verville. Plusieurs activités de yoga et de fusion yoga ont ponctué l’horaire de la journée, n’attirant que les bonnes vibrations! On y ressentait une ambiance zen, feutrée et chaleureuse.

L’objectif du Marché Mandala est avant tout de redorer la rue Alexandre et tout le quartier, où les commerçants locaux foisonnent et grandissent de plus en plus. Cette initiative est celle de Catherine Migneault, fondatrice et copropriétaire du Café The Singing Goat, ainsi que de Nadine Charron et Jean-François Vachon, copropriétaires. Ce qu’on recherche, c’est d’ailleurs la solidarité entre les commerçants locaux du quartier, c’est de créer un lieu commun, où tous considèrent qu’il est agréable de se retrouver.

La ville de Sherbrooke est très sensible et ouverte à la communauté locale, ses citoyens recherchent activement à encourager ce commerce, de même qu’à faire prévaloir les produits écologiques, biologiques et équitables. Le Café en est bien conscient et c’est pourquoi il offre un menu biologique végétarien, végétalien ou cru. C’est un café calme et ressourçant à essayer pour tous les étudiantes et étudiants en ville!

Un article plus détaillé sur cet endroit charmant sera d’ailleurs à suivre dans la prochaine édition papier…


Crédit photo © Carah Therrien

 

Partager cette publication