Marcher pour l’autisme

Par Sandrine Martineau-Pelletier

Le 29 avril dernier a eu lieu la Marche de sensibilisation à l’autisme organisée par la Société de l’autisme et des troubles envahissants du développement de l’Estrie (SATEDE). Ce rendez-vous annuel regroupant des personnes touchées de près et de loin par l’autisme m’a permis de rencontrer Justin, un jeune autiste pimpant d’énergie.

La Marche de sensibilisation à l’autisme regroupe chaque année entre 120 et 140 personnes autour du Lac des Nations de Sherbrooke. Pour sa 12e édition, c’est 122 personnes qui se sont unies pour sensibiliser les gens au trouble du spectre de l’autisme. Rassemblant enfants, parents, amis, professionnels et individus ayant la cause à cœur, cette marche est l’occasion pour tous d’échanger sur les défis qu’occasionne ce trouble et de rencontrer d’autres personnes côtoyant le quotidien des individus ayant cette condition.

C’est alors en faisant une petite marche de santé autour du Lac des Nations le 29 avril dernier que je suis tombée sur cet événement. Me questionnant sur les raisons d’un si grand regroupement, je me suis mise à parler avec Véronique Gilbert, une participante de la marche, qui est aussi la mère de Justin.

Rencontrer Justin

Justin est un jeune garçon de 11 ans super attachant. La première chose que l’on remarque chez lui, c’est sa joie de vivre et sa curiosité insatiable. Talentueux en histoire grâce à sa mémoire phénoménale, il est aussi un petit comique dans l’âme, adorant faire des blagues à son entourage.

Côté social, par contre, c’est plus difficile pour Justin, car il est atteint du spectre de l’autisme léger. Ce trouble, maintenant renommé Asperger, fait en sorte que les activités de groupe ont toujours été un défi pour lui, même s’il s’améliore beaucoup en vieillissant.

« Ça a pris beaucoup de travail pour que Justin s’améliore socialement, me dit sa mère, Véronique Gilbert. Les enseignantes et enseignants ainsi que les éducatrices et éducateurs spécialisés ont été d’une grande aide tout au long de son enfance pour l’aider à surmonter ses défis quotidiens. »

La SATEDE

Non seulement c’était un défi pour Justin de vivre avec cette condition, et ce l’est toujours, mais c’était également un défi pour ses parents et son entourage de comprendre tout ce que le diagnostic d’Asperger signifiait. Et c’est là où la SATEDE a été d’une grande aide. Les conférences, cafés-rencontres et formations données par la Société ont été d’une grande utilité dans la compréhension des difficultés qu’amène le trouble du spectre de l’autisme. « Nous apprenons des choses nouvelles à chaque rencontre et les échanges entre les parents qui vivent des situations similaires sont très bénéfiques », explique la mère de Justin.

Les nombreuses activités organisées par la SATEDE et un accès à leur centre de documentation sur l’autisme sont offerts à tous les membres de la société (cout étudiant annuel de 15 $). Cet organisme communautaire offre du soutien aux familles et aux proches qui vivent avec un individu ayant un trouble autistique dans la région de l’Estrie.

Justin fait partie des 14 500 jeunes Québécois qui vivent avec cette condition. C’est pourquoi il est important d’aider ces jeunes et leur famille à bien comprendre ce trouble et à déstigmatiser l’autisme dans la société.

Pour plus d’information sur le trouble du spectre de l’autisme, consultez le www.autisme.qc.ca, et pour vous inscrire à la SATEDE, écrivez à satede@qc.aira.com.


Crédit Photo © Ryan Franco

Partager cette publication