Marques et valeurs individuelles

Par Ariane Gauthier

 

L’omniprésence des marques dans nos vies est un fait indiscutable. Elles font parties de notre quotidien et leur affichage est rendu banal à nos yeux. Mais croyez-vous que les marques et leur pouvoir d’attraction renforcent notre côté individualiste? Permettent-elles de montrer au monde qui vous êtes lorsque vous choisissez des marques dont la personnalité ressemble à la vôtre?

J’ai tendance à lever les yeux de mon téléphone lorsque je suis dans le bus pour me rendre à l’université et je me mets à observer les autres autour de moi. Sans surprise, je constate que la plupart sont comme moi, absorbés par ce qui se passe sur leur cellulaire. La grande majorité des étudiants possède un téléphone mobile et ce phénomène me fascine. C’est le fait qu’on doit prendre parti, qu’on doit se positionner et adopter une marque de téléphone. Adopter un mode de vie et même faire rivalité, quoique légère, aux utilisateurs des autres marques. En effet, si vous n’êtes pas dans le camp Apple, vous êtes sans doute dans celui Samsung et vous vantez combien votre appareil est meilleur que celui de la concurrence. J’exagère? Peut-être, mais c’est ce que les marques souhaitent, vous persuader qu’elle sont les meilleures dans leur domaine. Et si vous devenez un ambassadeur de leur marque, faisant du bouche-à-oreille positif, tant mieux pour elles.

Se renforcer au travers des marques

Partout où vous allez, vous êtes sollicités par des entreprises qui veulent que vous assouvissiez vos besoins chez elles. Est-ce une mauvaise chose? Peut-être pas, parce que la publicité, notamment, permet aux consommateurs d’avoir de l’information sur les différents produits offerts sur le marché. Elle donne aussi aux consommateurs des ressources quant à la satisfaction de leurs besoins. Cependant, certains phénomènes sociaux peuvent se produire au sein de la communauté en lien avec les marques. Certaines deviennent très réputées. En fait, la marque d’un produit peut devenir très importante et hautement estimée. Porter un vêtement d’une telle compagnie, avoir des accessoires électroniques d’une autre peut aller jusqu’à constituer une pression sociale. Les logos forment une appartenance pour différents groupes de personnes. Ce n’est pas uniquement en achetant un produit d’une marque de luxe que l’on va se différencier, mais en se sentant renforcé dans l’image positive que l’on a de soi via un territoire que la marque décrit, dans lequel on se reconnaît. L’élitisme et le luxe permettent de renforcer son ego, se sentir supérieur aux autres en atteignant un idéal du soi.

Valoriser l’individu

Les marques savent que le consommateur ressent du plaisir à acheter. Certains se définissent par leurs achats, consciemment ou non. S’acheter une paire de chaussure abordant le «swoosh» apporte la satisfaction d’un besoin physionomique, soit le fait de se chausser, mais aussi la satisfaction d’un besoin plus social. On peut sentir que le regard des autres sur notre personne sera positif parce qu’on aborde différents logos qui sont considérés au sein de notre société; ça amène un peu de confiance. C’est comme si une marque nous apporte un peu de bonheur en forgeant une certaine identité. En adhérant aux idéaux qu’une marque envoie, on peut se valoriser et se distinguer des autres en étant libre d’être qui nous sommes. Une quête du soi s’amorce lorsqu’on devient un consommateur de marques. L’engouement pour la santé et l’obsession pour le bien-être sont des occasions rêvées pour les marques afin de faire du profit. En allant renforcer leur image pour se coller à ces modes de vie, les marques mettent de l’avant le fait de penser à soi et tentent de valoriser l’individu.

Partager cette publication