Par Jasmine Godbout

Le début des classes marque aussi le retour de l’improvisation au Refuge des Brasseurs. le Mardi 9 janvier dernier, l’équipe-noyau de la LUIS (Ligue universitaire d’improvisation de Sherbrooke) a affronté quelques-uns de ses anciens membres. Grâce à leur imaginaire teinté d’humour, les Jaunes et les Bleus, respectivement, ont détendu l’atmosphère dès 20 h. Un verre à la main, les spectateurs, quoique peu nombreux, riaient aux éclats lors de scènes assez cocasses.

Moments forts

L’arbitre habituel, Mathieu Muir, lui aussi un ancien joueur de la LUIS, a imposé des catégories et des styles variés d’improvisations, tous plus surprenants les uns que les autres, aux participants. Les plus poètes des équipes se sont particulièrement démarqués sur une « Rimée libertine » où leurs personnages devaient être soit vulgaires et insultants, soit charmeurs. Les pick-up lines poétiques sorties sur le coup ont rendu le public hilare et unanime quant au vote.

Des thèmes d’actualité, dont Tinder, ont inspiré une scène où un membre de chaque équipe choisissait son partenaire de jeu selon sa présentation. La série Black Mirror, récemment sortie sur Netflix, a permis de faire un retour dans les années 2000, à l’époque des Tamagotchis (jeu vidéo en forme d’œuf avec un animal à nourrir). Puis, d’autres idées classiques comme l’époque médiévale ou le baptême ont été mises de l’avant dans le but de divertir.

La victoire à …

Bien que les deux équipes aient été fort impressionnantes, ce sont les Jaunes, le noyau actuel de la LUIS, qui ont remporté la partie avec un pointage de 12 à 4. Ils ont su se démarquer en forme comparée, forme dans laquelle les joueurs de chaque côté se partagent l’arène pour créer une scène originale.

La saison commence en force pour la ligue universitaire. Elle accueillera d’ailleurs des recrues. Dès le mardi 16 janvier, les nouveaux visages monteront sur scène. Déclasseront-ils leurs maîtres à leur tour?

Honneur aux anciens

Dans le cadre du quinzième anniversaire de la Ligue, un ancien joueur est félicité chaque semaine. Ce mardi-ci, c’est le nom de Caroline Fontaine qui sera gravé sur la plaque d’honneur : « une fille au jeu intelligent et créatif, qui sait faire rire tout en structurant l’impro », souligne l’arbitre.

Membre de l’équipe des Bleus, elle s’est basée sur sa vie personnelle et sur son passé en improvisation pour donner aux équipes le thème de son choix : la rencontre. Sa demande spéciale semble avoir plu aux joueurs émus et aux spectateurs souriants.

Les étoiles du match

David Bolduc, Morgane et Félix Morin ont tous les trois mérité une étoile pour leurs efforts spectaculaires, leur constance et leur sens de la répartie. À présent, la saison régulière de la LUIS est officiellement commencée au Refuge. L’accès aux matchs est à 3 $. Sachez aussi que des cartes de fidélité sont disponibles au coût de 10 $ pour cinq parties de plaisir garanti! C’est un rendez-vous tous les mardis, dès 20 h.


Crédit Photo @ La LUIS

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *