Par Daphné Archambault

« La méditation? Jamais je ne vais essayer ça voyons, c’est bien trop bizarre! »

J’ai dû entendre cette phrase cent fois, et je peux comprendre cette réticence face à une activité qui ne nous est pas familière, mais j’ai une crotte sur le cœur : je trouve plutôt dommage de se baser sur une image préconçue de cette pratique sans même l’avoir expérimentée.

Non, ce texte ne compte pas te convertir ni te convaincre d’aller dans un ashram en Inde pour en ressortir changé à tout jamais. Il vise tout simplement à expliquer ce qu’est la méditation et pourquoi cette activité vaut la peine d’être essayée. J’ai moi-même pris un certain temps avant d’en faire l’expérience une première fois. C’est lors d’un voyage que ma curiosité s’est éveillée et que je me suis assise pour la première fois afin de méditer. Je ne vais pas le cacher, cette tentative n’a pas été très fructueuse : mes pensées divaguaient par-ci, par-là, je n’étais pas capable de me concentrer ni de me détendre. Puis, plus j’en ai fait, plus j’y ai pris goût. Même si je ne réussissais pas nécessairement à me libérer de mes pensées, j’en ressortais toujours plus calme et totalement reposée. J’ai par la suite voulu en apprendre davantage sur le sujet en assistant à de courtes formations sur cette activité pour mieux saisir sa nature et ses mystères.

Dans le fond, ce n’est pas compliqué

Ce que les gens oublient et ce que j’ai appris, c’est que la méditation, on la fait pour nous-mêmes. C’est un apprentissage comme tous les autres et ça ne s’acquiert pas au premier essai. On tente de focaliser notre esprit sur notre respiration ou sur un objet de méditation quelconque, mais on n’y arrive pas toujours, et c’est normal. C’est à ce moment que la méditation prend tout son sens : elle exerce l’esprit pour le rendre non seulement paisible, mais plus fort. C’est aussi une pratique très flexible : pas besoin de méditer cinq heures en ligne, il s’agit tout simplement d’écouter son corps et son esprit pour faire ce qui nous convient le plus.

Retrouver la sainte paix

Une tonne de bienfaits se font ressentir : diminution du stress et de l’anxiété, meilleure gestion des situations difficiles et des conflits interpersonnels, plus grand sentiment de bien-être, meilleure capacité à vivre le moment présent, vitalité et énergie, etc.

Le but est de retrouver un calme intérieur pour pouvoir mieux affronter notre vie quotidienne et améliorer notre relation avec les autres comme avec nous-mêmes. Bon, ça semble un peu quétaine tout ça et plus facile à dire qu’à faire, mais après avoir rencontré des adeptes de la méditation, je peux confirmer que ces personnes semblaient en paix avec elles-mêmes. Ce n’est pas pour rien que l’Université de Montréal a mis en place un programme de méditation dédié aux étudiants en médecine. En effet, l’objectif de cette initiative est d’abaisser leur niveau de stress et leurs tensions.

Personne ne peut le nier, on souhaite tous être heureux. La méditation, c’est un outil, un appui, une motivation, un baume à tout ce que l’on traverse pour parvenir à trouver le bonheur, voilà tout. Alors, pourquoi ne pas tenter le coup? Le pire qui pourrait t’arriver, c’est de te sentir mieux!


Partager cette publication