Par l’équipe de Fak on Bouge! 

Dans cette période difficile durant laquelle les mesures prises pour contrôler la COVID-19 affectent notre pratique d’activité physique, il est important de trouver des options pour demeurer actif. Depuis quelques années, les montres intelligentes, les podomètres ou les accéléromètres montent en popularité, mais plusieurs personnes ne savent peut-être pas comment s’y retrouver. Pour faire la lumière sur cela, Le Collectif a exploré les méthodes pour estimer le niveau d’activité physique au quotidien.   

Journal personnel 

Selon l’équipe de Sylvia et Bernstein, qui a publié une étude intitulée Practical Guide to Measuring Physical Activity en 2014 , il existe différentes méthodes d’estimation qui permettent de déterminer le niveau d’activité physique d’une personne. Tout d’abord, il y a la méthode du journal personnel : une personne note ses entraînements et d’autres informations qu’elle considère comme pertinentes à retenir. Par exemple, il pourrait être intéressant de noter la durée, la date, la distance, les poids utilisés et les exercices effectués lors des entraînements. 

Appareils technologiques 

Selon la même étude, les appareils technologiques peuvent servir. Cependant, certains sont assez coûteux et quelques fonctionnalités dépendent de l’appareil et du modèle sélectionné. L’accéléromètre est porté au niveau de la hanche, de la cuisse ou de la cheville. Il offre un suivi des informations concernant le niveau d’activité physique, la dépense énergétique et les périodes sédentaires tout au long de la journée.  

Pour un budget plus serré, le podomètre est conseillé. Ce dernier se fie aux mouvements captés sous différents axes pour estimer le nombre de pas effectués. Il n’enregistre pas la fréquence, l’intensité ou la durée de l’activité physique, mais plutôt les déplacements dans l’espace.  

Le cardiofréquencemètre est assez populaire. Il peut se porter au niveau du torse ou au poignet et il est souvent combiné à une montre intelligente. Cet appareil s’appuie sur la fréquence cardiaque du participant pour estimer la fréquence, la durée et l’intensité des activités physiques.  

Il existe aussi un brassard technologique qui se porte au niveau du bras. Ce moniteur se fie au mouvement et aux indicateurs de chaleur pour estimer la dépense énergétique et surveiller l’activité physique. 

Les applications  

Dans leur article scientifique de 2018, Validity of activity trackers, smartphones, and phone applications to measure steps in various walking conditionsHöchsmann et Knaier ont évalué la validité des applications pour cellulaire afin d’estimer le nombre de pas effectués. Ils ont conclu qu’il y a une certaine variation du nombre de pas estimés selon l’endroit où est positionné le cellulaire, soit dans la poche du pantalon ou dans le sac à dos. À titre d’exemple, les applications telles que Pacer et Acupedo ont tendance à sous-estimer le nombre de pas sur le tapis roulant, tandis que l’application Runtastic Pedometer surestimerait ce même nombre. 

Ainsi, si vous essayez d’être plus actif, une bonne solution peu coûteuse semble être l’utilisation du cellulaire, pour ceux et celles qui en possèdent déjà un. Une autre possibilité peut être l’utilisation d’un podomètre. Pour les gens qui préfèrent prendre en note leurs résultats, l’utilisation d’un journal ou d’un cardiofréquencemètre leur permettra d’avoir une vue d’ensemble de leurs données personnelles.  

À lire également 

Les gadgets indispensables pour les sportifs en plein air

Partager cette publication