Militantisme écologique à l’horaire

Rivière-du-Loup-aubeUn été militant pour Rivière-Du-Loup ? Cet été, le Québec aura peut-être droit à un soulèvement écologique venant du Bas St-Laurent afin de lutter contre le projet fédéral voulant implanter un oléoduc à Cacouna. Plusieurs étoiles s’alignent pour faire croire qu’on a plus qu’une coïncidence, mais plutôt un mouvement sérieux contre l’oléoduc et le port pétrolier qui s’amorce.

Joël Godin

En partant de l’hypothèse de tout bon détective qui dit qu’il ne faut pas croire aux coïncidences, il est facile de penser qu’il y aura un mouvement contre les oléoducs qui se fera entendre à travers le Québec. Plusieurs éléments faisant partie d’un mélange chimiquement éruptif sont en branle dans le Bas St-Laurent.

L’explosivité débute avant tout avec une dose de mobilisation citoyenne. Plusieurs groupes locaux sont de la partie pour sensibiliser le plus de personnes face aux enjeux du projet fédéral de pipeline. On ajoute à ce mélange la passivité et l’inaction du gouvernement provincial, un gouvernement fédéral qui ferait tout pour éviter les évaluations environnementales et une compagnie dont il est justifié de douter de leur intégrité. La cerise sur le sundae, qui aiderait les gens à se mobiliser, c’est le timing du temps chaud qui s’en vient pour les prochains mois. Après le soulèvement contre le gaz de schiste, attendons le soulèvement contre l’oléoduc et le port pétrolier.

Mobilisation citoyenne

Le mois de la terre, organisé par les Pétroliques Anonymes, prévoyait 14 activités à Rivière-Du-Loup portant sur l’environnement entre le 22 avril et le 22 mai. Quelques-unes de ces activités portent directement sur la question de l’oléoduc et les différents enjeux qui y sont rattachés. Ajoutons à cela la manifestation du 27 avril de plus de 400 personnes qui a eu lieu à Cacouna l’endroit où le port pétrolier pourrait prendre place. Pour couronner ces actions citoyennes, une marche de 700 km en 34 jours partant de Cacouna pour se rendre jusqu’à Kanesatake organisé par Les peuples pour la terre mère a débuté le 10 mai. Le groupe de base de marcheur pourrait s’arrêter près de chez vous, puisqu’il s’arrêtera à plusieurs endroits sur leur route pour sensibiliser la population sur le projet fédéral.

Le gouvernement

Sur quel pied va danser le premier ministre du Québec sur la question de l’oléoduc. Jusqu’à maintenant la position du gouvernement face à cette question est favorable, mais que la sécurité des gens passe en premier. Jusqu’où sera-t-il prêt à se mouiller? Connaissant les libéraux, ils n’iront pas à la pêche à la mouche. Aurons-nous un bureau d’audience publique sur l’environnement (BAPE) sur la question de l’oléoduc? Les préfets en demandent un.

Timing

Comme le dit si bien la chanson des Cowboys Fringants à la manifestation, ça va prendre ben du soleil pour faire la révolution. Ça tombe plutôt bien ou mal, ça dépend pour qui, l’été s’en vient.

Que la mobilisation commence, il reste à voir l’ampleur que prendra le mouvement et surtout l’efficacité qu’il aura. Les discours axés sur l’économie des élus laissent croire que le beurre sera glissant.

Partager cette publication