Motivés! Prêts? Marquez!

Un peu moins bien représentée que lors de l’encan 2013 de la Ligue nationale de hockey (LNH), la Ligue de hockey junior majeure du Québec (LHJMQ) a tout de même réussi à s’immiscer dans le top 10 du repêchage de 2014 et à voir 17 de ses jeunes vedettes connaître une journée tout simplement exceptionnelle en entendant leur nom être prononcé par l’un ou l’autre des dirigeants des 30 équipes de la LNH.

Par Dave-Enrick Proulx

En effet, il y a maintenant deux étés de cela, 31 joueurs de la LHJMQ montaient tour à tour sur la scène du Prudential Center – domicile des Devils du New Jersey – avec en tête de liste Nathan MacKinnon, sans oublier Jonathan Drouin qui a réussi à percer le top 3 ainsi que quatre autres jeunes espoirs qui se voyaient sélectionnés au premier tour.

Sans reproduire une cuvée aussi populeuse, on peut tout de même s’attendre à de belles surprises des joueurs de la LHJMQ ayant été sélectionnés. En voici quelques-uns qui devraient donc retenir l’attention de par la motivation que saurait leur insuffler leur récente sélection par des équipes de la LNH durant la prochaine saison dans le circuit Courteau.

Nikolaj Ehlers (9e choix au total, 1re ronde)

Évoluant pour les Mooseheads d’Halifax, cet attaquant a connu une excellente saison de 104 points, dont 49 buts : il atteint le 4e rang du circuit et récolte 28 points en seulement 16 matchs lors des séries éliminatoires. Voilà de quoi impressionner les Jets de Winnipeg, l’équipe l’ayant choisi l’été dernier. Ce qui s’avérera intéressant pour cette saison sera de voir comment ce jeune Danois se débrouillera si son coéquipier Jonathan Drouin effectue le grand saut pour rejoindre le Lightning de Tampa Bay.

Nicolas Aubé-Kubel (48e choix au total, 2e ronde)

Premier Québécois sélectionné par les Flyers de Philadelphie lors du dernier repêchage, cet attaquant originaire de Sorel entame sa troisième saison avec les Foreurs de Val d’Or. Après une saison respectable de 53 points en 65 matchs, on peut s’attendre à une progression intéressante de sa part, lui qui s’aligne avec les plus récents vainqueurs de la Coupe du Président, comportant notamment Anthony Mantha et Guillaume Gélinas, respectivement 1er et 7e meilleurs pointeurs de la dernière saison.

Daniel Audette (147e choix au total, 5e ronde)

Premier choix au total de l’encan 2012 de la LHJMQ, cet attaquant originaire de Blainville et fils du célèbre hockeyeur désormais retraité, Donald Audette, fut par le fait même le premier choix, historiquement, du Phoenix de Sherbrooke – #sherbylove! Trevor Timmins, recruteur en chef pour les Canadiens de Montréal, s’est dit surpris de pouvoir repêcher le Blainvillois à ce stade avancé de l’encan. On souhaite donc le meilleur pour ce jeune joueur qui désire faire ses preuves auprès de la Sainte-Flanelle avec une équipe sherbrookoise qui semble maintenant présenter tous les éléments nécessaires pour connaître une bonne saison.

Francis Perron (190e choix au total, 7e ronde)

Choisi par les Sénateurs d’Ottawa lors du plus récent repêchage, ce joueur d’attaque des Huskies de Rouyn-Noranda a fait scintiller la lumière rouge adverse à 16 occasions l’an passé et a accumulé un total plus que raisonnable de 55 points en 68 parties de saison régulière. Après ça, on ne peut que saluer la brillance d’esprit des recruteurs de Rouyn-Noranda, qui ont fait de ce hockeyeur originaire de Rosemère leur tout premier choix, 6e au total, en 2012. Cette année, il devrait assumer plus de responsabilités en intégrant l’un des deux premiers trios des Huskies : une bonne saison en vue.

Julien Nantel (204e choix au total, 7e ronde)

Sélectionné par l’Avalanche du Colorado en juin dernier, ce jeune espoir de Laval, capable de jouer autant à l’aile qu’au centre, pourrait en surprendre plus d’un. Avec son gabarit imposant et son cœur à l’ouvrage, ce joueur des Huskies de Rouyn-Noranda possède tous les atouts pour rejoindre le « grand club » dans les prochaines années. Fait inédit : son frère aîné, Francis Nantel, un ami à moi, étudie en administration à notre merveilleuse université – mais bon, je n’ai aucun parti pris, Julien demeure néanmoins un jeune joueur prometteur!

Enfin, comme l’a déjà dit Jean Perron, « il y a encore beaucoup trop de joueurs qui « jousent » avec pas de casque », mais pas ceux-là, et je vous conseille d’attacher votre tuque avec de la broche parce que vous risquez de finir « avec pas de tuque » en regardant jouer ces jeunes espoirs!

Partager cette publication