Moustache, scotch et nouvelles, le nouveau « sex, drug & rock’n roll »

Par Marc-Antoine Grégoire

Will Ferrell récidive avec son personnage de Ron Burgundy, le lecteur de nouvelles vedette de New York. Dans ce nouveau film, on pousse le ridicule encore plus, au plus grand plaisir des fans de premières heures du personnage. Un bon deux heures de rire pour tous ceux qui aiment l’humour de Ferrell.

Ce film est la suite du premier, donc il commence dans les années 80, à l’époque de la permanente et du corduroy. Ron Burgundy vient de se faire renvoyer de sa station au profit de sa femme, Veronica Corningstone. Pris dans la déchéance, il se fait approcher par un promoteur australien qui veut partir une chaîne de nouvelles qui diffuserait 24h sur 24.

Voici donc le canevas de base du film. Pour aimer le film, il faut vraiment, d’entrée de jeu, aimer l’humour absurde de Will Ferrell et avoir vu le premier film, car les nombreuses références peuvent être déstabilisantes si on ne connaît pas la genèse des personnages. Tous les personnages reviennent dans le second, mais ne sont pas réintroduits, ce qui, de toute façon, aurait enlevé du charme au film. Donc, l’équipe de nouvelles de la quatrième chaîne, composée de Brian Fontana (Paul Rudd), de Champ Kind (David Koechner) et de Brick Tamland (Steve Carell) se retrouve dans le film.

La réalisation d’Adam McKay est très fidèle au style des années 80. L’histoire est très délirante, mais un peu « garochée » par moment. On sentait que Ferrell et McKay (auteurs de l’histoire) avaient voulu trop mettre de contenu pour le temps qu’ils avaient pour le film.

Malgré tout ça, les spectateurs n’en riront pas moins, bien au contraire. À noter la prestation hilarante (voire « pissante ») de Steve Carell dans son rôle.

Derrière les nombreuses blagues, il y a aussi une très grosse satire du géant mondial de l’industrie communicationnelle News Corp et de sa mentalité du « Tell the people what they want to hear, not what they need to hear » et de son influence sur les autres réseaux qui ont fait en sorte que les médias américains sont si peu crédibles.

Un très bon divertissement si vous voulez mettre votre cerveau à « off » pour quelques heures!

Anchorman 2; The Legend Continues : 6/7


Crédit photo © images.cinemas-online.co.uk

Partager cette publication