NFL : portrait des favoris et d’une équipe émergente

Par Jules Grégoire-Moisan

Alors que la pré-saison est déjà entamée depuis quelques semaines, la saison régulière de la Ligue nationale de Football prendra son envol dans maintenant moins de trois semaines. Pendant 17 semaines, à l’exception d’une de congé bien méritée, les 32 équipes de la NFL se mèneront une lutte acharnée pour accéder aux séries éliminatoires et ainsi avoir la chance de remporter le Super Bowl.

Chaque année, nombre d’analystes, tantôt professionnels, tantôt amateurs, y vont de leurs prédictions quant à l’équipe qui remportera les grands honneurs. Voici donc un portrait de ce à quoi pourrait ressembler la prochaine saison.

Les favoris au trophée Vince-Lombardi

Sans surprise, les Patriots de la Nouvelle-Angleterre figurent une fois de plus parmi les favoris pour être couronnés champions. Remportant six fois le prestigieux trophée depuis le début des années 2000, l’équipe de Bill Belichick ne peut jamais être prise à la légère. À ses côtés sont présentes des équipes qui se trouvaient également en tête de peloton la saison dernière, comme les Chiefs de Kansas City, les Rams de Los Angeles ou encore les Saints de La Nouvelle-Orléans.

Toutefois, parmi les autres équipes qui pourraient aspirer au titre de champion, une attire particulièrement l’attention de plusieurs spécialistes : il s’agit des Browns de Cleveland.

Le tour des Browns?

41 victoires et 118 défaites. C’est la malheureuse fiche des Browns de Cleveland dans les 10 dernières saisons, eux qui ont passé 635 jours sans victoire entre 2016 et 2018. Il va sans dire que les Browns ont été la risée de la Ligue nationale de Football pendant plusieurs années. Mais ce triste palmarès n’est peut-être, au grand bonheur des partisans de l’équipe de l’Ohio, plus qu’un vestige du passé.

En effet, bien qu’encore modeste, la fiche des Browns est passée d’aucune victoire et 16 défaites en 2017 à sept victoires, huit défaites et une nulle en 2018.  L’arrivée du quart-arrière étoile Baker Mayfield a définitivement donné un élan à la formation clevelandaise. Aussi, les Browns ont mis la main sur le receveur étoile Odell Beckham Jr pendant la saison morte, lui qui a accumulé 5476 verges par la passe à ses cinq premières saisons passées avec les Giants de New York.

Grâce à plusieurs additions de qualité à l’équipe dans les deux dernières années, un changement de personnel d’entraîneurs et l’appui inconditionnel des partisans de l’équipe, les Browns de Cleveland semblent sur la bonne voie pour la première fois depuis très longtemps.

Cependant, comme la Ligue Nationale de Football est souvent imprévisible, il est impossible présentement de spéculer quant à la saison des Browns. Souvenons-nous des Vikings du Minnesota qui figuraient parmi les équipes les plus pressenties pour aspirer aux grands honneurs la saison dernière alors que l’équipe de Mike Zimmer n’a même pas été en mesure de se qualifier pour les séries d’après saison.

Partager cette publication

Laisser une réponse