Nouveau dôme de baseball à Sherbrooke ?

Par Jean-François Eddie

Baseball Sherbrooke manifeste depuis plus d’un an qu’il y a un manque d’installations extérieures pour les jeunes joueurs de la région. Cette semaine, un rapport dans le quotidien La Tribune avance que le parc Quintal de Fleurimont est actuellement l’objet d’un projet de dôme de baseball. Reste à voir si la Ville entend entreprendre ce projet attendu par les admirateurs de baseball de Sherbrooke.

Un ancien joueur à l’origine du projet

Steve Langlois est mandataire et entraineur-chef du Sport-études à l’école secondaire Le Triolet. Puisque son équipe n’a d’autres choix que de s’entrainer à l’aréna Julien-Ducharme, M. Langlois a décidé de rencontrer les élus de la ville de Sherbrooke, il y a quelques mois, afin de mettre un projet sur la table. Avec plus de 25 ans d’expérience en tant qu’entraineur, du Rallye Cap jusqu’au Midget AAA, il est actuellement l’entraineur-chef des Harfangs du Triolet et de l’Académie de Baseball Passion Plus, entraineur adjoint du Rocket de Coaticook et évaluateur pour le Programme national de certification des entraineurs (PNCE) de Sports Québec.

D’après l’ancien joueur, il est nécessaire de construire un nouveau dôme puisqu’il est impossible pour son équipe de s’entrainer durant la saison morte (hiver). Il espère que sa rencontre avec les élus de la ville pourra faire avancer le projet. « Nous avons rencontré le promoteur avant l’été, confirme le conseiller municipal Vincent Boutin, président du comité du sport et du plein air. C’est un projet d’envergure, mais nous n’avons pas eu de nouvelles depuis cette rencontre. Ce que nous devons analyser de notre côté, c’est surtout la capacité de payer de nos citoyens s’il y a une aide de la Ville. »

Quelle est l’ampleur du projet ?

Aux dernières nouvelles, il est impossible d’avoir plus de détails et de connaitre la taille du projet. L’Académie Baseball Passion Plus a pour sa part démontré un intérêt, sans donner plus de détails. À titre de comparaison, le dôme du stade Canac a été installé en octobre 2017 à Québec avec un coût d’infrastructure de 1,3 million de dollars. Grâce à cette protection contre le verglas, le vent et la neige, l’occupation du stade Canac (Capitales de Québec) est environ huit fois ce qu’elle était sans le dôme de 80 pieds soufflé à l’air chaud.

Bien qu’un tel projet soit réclamé depuis longtemps par Baseball Sherbrooke et que la ville soit ouverte à la construction d’un dôme, l’initiation ne semble pas être une priorité. En effet, le club de gymnastique de Sherbrooke (SherGym) demande un nouveau local depuis longtemps afin d’accommoder une clientèle toujours grandissante. De nouveaux terrains synthétiques extérieurs pour le football et le soccer ainsi que plusieurs autres projets sont sur la table de la Ville de Sherbrooke.


Crédit Photo @ Pascal Huot

Partager cette publication

Laisser une réponse