Oneka Technologies : La ruée vers l’or bleu

Par Laurence Poulin

Concevoir des puits dans l’océan

Le 12 mai dernier, on apprenait que deux diplômés en génie mécanique de l’Université de Sherbrooke remportaient la première bourse Pierre-Péladeau d’une valeur de 50 000 $. Cet important montant a pour but d’aider Dragan Tutic et Renaud Lafortune dans le démarrage de leur entreprise qui conçoit des puits dans l’océan. Fondée en janvier 2015, Oneka Techologies a été développée dans le cadre de leur projet étudiant Odysée.

D’eau salée à eau potable

Ces deux entrepreneurs ont mis sur pied des unités de dessalement autonomes qui génèrent de l’eau potable avec le mouvement des vagues comme unique source d’énergie. De par sa mission, Oneka Technologies serait bénéfique aux communautés ou aux entreprises ayant un accès insuffisant à l’eau tout en améliorant leur système d’approvisionnement actuel pour un modèle plus abordable et responsable. Alors que l’eau semble devenir la ressource la plus recherchée du 21e siècle, Tutic et Lachance souhaitent que leur entreprise devienne « la référence en matière de conception de puits dans l’océan à faible coût ».

L’eau, l’enjeu du 21e siècle

L’Organisation des Nations unies énonçait que plus de 750 millions de personnes n’ont pas accès à une source suffisante d’eau potable. C’est ce problème qui a conduit ces deux étudiants à élaborer leur projet. De fait, l’accès à l’eau potable sera l’enjeu majeur des prochaines années et donc cette bourse permettra aux deux ingénieurs de terminer leur développement technologique et « de mener la compagnie vers la commercialisation ». Les deux entrepreneurs développent cette technologie depuis 2012. Dès lors, une unité est capable de fournir 10 000 litres d’eau par jour. Le premier exemplaire avait été testé aux Îles-de-la-Madeleine. Une telle quantité d’eau est suffisante pour alimenter une communauté de 2000 habitants.

L’entreprenariat et l’avenir

Pierre Dion, président et chef de la direction de Québecor, disait qu’une fois de plus, il était « renversé par l’esprit d’initiative et la créativité exceptionnelle de nos jeunes entrepreneurs ». Il ajoutait que le projet retenu avait une mission porteuse d’un impact social et environnemental majeur. Étant donné l’autonomie énergétique de ce système, on réduit les coûts récurrents de carburant. Ce projet est donc très prometteur et sans doute promis à un très bel avenir.

Il est de mise de rappeler que ces deux entrepreneurs ont participé à un programme de LOJIQ en 2015 pour réaliser une mission de prospection à Singapour, en plus de se rendre à l’International Conference on Ocean Energy 2016 en février dernier au Royaume-Uni.

Également, cette équipe s’est démarquée et avait remporté en 2015 le prix Forces AVENIR. Cela leur a valu un reportage dans l’émission Découverte sur les ondes d’ICI Radio-Canada en octobre 2015.

Pour les joindre, cliquez ici!

Pour visionner la vidéo où l'équipe apprend la nouvelle, cliquez ici!


Partager cette publication