Orange O’Clock dans son jardin au Granada

Par Elena Naggiar

Orange O’Clock a livré toute une performance vendredi dernier au Granada. Un retour aux sources chargé d’émotions pour le groupe qui a dévoilé ses nouvelles chansons au public et qui a annoncé la venue d’un nouvel album en 2016!

Les spectateurs étaient fébriles, on pouvait sentir l’excitation partout dans la salle. C’était comme si tout le monde savait que, pour les gars d’Orange O’Clock, la scène du Granada avait une signification plus qu’importante. Rappelons-nous qu’en 2012, le groupe y a remporté le prix Sherbrooklyn, ce qui a vraiment propulsé la carrière musicale des trois jeunes hommes. Sur la page Facebook du groupe, on pouvait lire, quelques heures avant le spectacle : « En train d'installer notre set-up pour ce soir, on est comme des kids la veille de Noël », propos que Mickaël Fortin, le chanteur, a réitéré durant le spectacle. C’était vraiment spécial comme soirée, c’était un cadeau pour le public et pour les gars d’O’O.

En plus d’avoir joué les morceaux de son premier album Crazy Carnival, le groupe a gâté les spectateurs avec ses nouvelles pièces, qui se retrouveront (on l’espère très fort) sur son deuxième album. La date de sortie n’est pas encore connue, mais tous s’entendent pour dire que ce sera un album rafraîchissant et électrisant!

Les gars ont d’ailleurs pris le temps de raconter au public la source de leur nouveau son, plus pop et plus funky qu’avant. En 2015, lors de leur passage au CBCMusic.ca Festival à Toronto, les membres d’Orange O’Clock ont présenté des chansons qu’ils n’avaient jamais jouées devant un public auparavant. La réponse des spectateurs a été hallucinante : tout le monde dansait et chantait aux nouvelles mélodies d’Orange O’Clock. Mickaël a souligné que cette prestation à Toronto a vraiment été un pivot pour les membres du groupe, qui cherchaient une ligne directrice à leur son, un squelette de mélodies qui collerait mieux à Orange O’Clock. On peut confirmer que leur quête est réussie : des notes plus funky et plus affirmées à la guitare, une folle batterie et le piano qui revient en force couronner le tout avec des couleurs de Bowie et de Mercury.

Mention spéciale au cover de Heroes que le groupe a interprété durant la soirée, une belle surprise sous forme d’hommage! Orange O’Clock sera de retour à Sherbrooke le 9 mai prochain au Pavillon Montcalm avec l’Harmonie de Montcalm pour livrer une performance orchestrale. Le résultat risque d’être fort impressionnant, c’est à ne pas manquer!

La prestation de SHYRE, en première partie, qui a donné un ton incroyable à la soirée, est aussi à souligner. Un groupe aux sonorités folk, teintées d’un peu de mélancolie, une magnifique découverte pour les mélomanes de ce monde. Le groupe sera de passage à Sherbrooke le 29 avril à LPBN, allez-y!


Partager cette publication