« Oui, mais dans mon temps! »

Par Mathieu Fontaine

La vieille école contre la nouvelle école. Nous avons tous déjà vécu cette situation. Qui est le meilleur de tous les temps? Pourquoi nous obstinons-nous autant? Parce que les générations sont différentes et que nous sommes animés par cette passion. Afin de nous remémorer quelques-uns des plus grands de la LNH, je vous propose de revisiter les grandes époques du hockey.

Nos héros québécois

Il y a de ces joueurs qui vont, sans être les meilleurs, marquer une nation entière. Je me souviens encore de mon arrière-grand-père, le feu dans les yeux, qui me parlait de son héros, Maurice Richard. Pour lui, jamais il n’y aurait meilleur que le Rocket. Le numéro 9 marquera le Québec pour encore plusieurs générations, tant pour le joueur qu’il était que pour l’homme sous l’équipement. Ensuite, il y a eu Jean Béliveau. Cet homme à la stature gigantesque qui, tant par son jeu sur la glace que par sa générosité, restera gravé dans la mémoire du peuple. Plus tard, les Québécois ont pu admirer les prouesses de Guy Lafleur. Il survolait la glace et marquait des buts plus spectaculaires les uns que les autres. N’ayant pas la langue dans sa poche, le « démon blond » s’est voulu être l’idole d’un peuple le temps d’une vingtaine d’années. Finalement, il y a eu les joueurs de l’ère moderne tels que Raymond Bourque, Patrick Roy et Martin Brodeur, pour ne nommer que ceux-là.

De Howe, à Lemieux, qui remet à Gretzky…

Le véritable moment de discorde survient souvent à ce moment-ci : qui est le meilleur joueur de l’histoire du hockey? Ceux qui ont vu Gordie Howe vous en parleront jusqu’à demain! Pour ce qui est de Mario Lemieux, il est l’un des plus grands. Malgré une carrière marquée par la maladie, « le magnifique » a récolté pas moins de 1723 points en moins de 1000 matchs dans la LNH. Qu'aurait-il pu faire en 1500 matchs? Par contre, personnellement, il n’y a pas de doute quant au plus grand joueur de tous les temps : Wayne Gretzky. Il détient presque tous les records et la majorité ne sera probablement jamais battue. Il a su traverser les époques du hockey en s’adaptant et en appliquant son style de jeu unique. « La merveille » nous en aura fait voir de toutes les couleurs!

L’unanimité n’existe pas!

Rien ne sert de s’emporter. Comment pourrait-on y arriver alors que nous ne pouvons même pas comparer les époques entre elles? C’est vrai, le jeu du hockey a évolué de façon spectaculaire au cours des vingt dernières années, devenant plus rapide que jamais. Imaginez donc ce que ce serait de comparer les joueurs de notre époque avec ceux des années 60 et moins! Chaque époque fut marquée par une panoplie de joueurs incroyables et il faut respecter ça. Vous savez, si un jour nous entretenons une conversation sur divers sujets sportifs et que j’ai la chance de revoir des yeux aussi brillants et une conviction aussi grande que celle de mon « grand-papa aïeul » comme j’aimais si bien l’appeler, alors je saurai que vous aurez, vous aussi, été marqués par le sport. Le sport, c’est l’opium du peuple; il animait, il anime et animera toujours les passions!


Crédit photo © Canadiens de Montréal

Pour lire l'article du chef de pupitre Sports, Mathieu Fontaine, cliquez ici!

Partager cette publication