Parce que le baseball aussi, c’est excitant

Par Mathieu Fontaine

Dans la vie, nous avons tous quelque chose qui nous fait tripper. Pour certains, c’est le plein air, pour d’autres, les voyages, la musique, etc. Pour moi, c’est le sport! Au cours des années, j’ai eu la chance de vivre une panoplie d’expériences sportives extraordinaires. Ceux qui me connaissent savent que mes histoires les plus farfelues proviennent de mes voyages annuels au sud de la frontière pour assister à des matchs de baseball.

Un sport, un seul but

Le but est simple : trente équipes, trente stades, une vie pour les visiter. Cette idée nous était venue tout bonnement lors de notre premier voyage au Fenway Park, domicile des Red Sox de Boston. L’année suivante, c’était Baltimore et Philadelphie. Ensuite, Cleveland, Chicago, Détroit et ainsi de suite. Sans jamais même l’envisager sérieusement, j’ai maintenant plus du tiers du travail accompli, et des souvenirs plus inoubliables les uns que les autres. Bien que l’objectif soit loin d’être atteint, je peux dire sans retenue que j’ai vécu certains des plus beaux moments de ma vie à visiter les stades des ligues majeures de baseball.

« Oui, mais c’est long et plate le baseball… »

Pour apprécier ce sport, il faut le vivre, il faut le voir à travers les yeux d’un véritable amateur. Je vous le concède, des matchs de plus de trois heures, sans beaucoup d’action, ça peut paraître ennuyant. Pourtant, c’est tout le contraire. Le baseball, c’est une partie d’échecs qui peut s’exalter l’instant d’un seul lancer. Le baseball, c’est un sport de réaction, où la moindre erreur peut s’avérer fatale. Le baseball, c’est un happening pour les partisans. Une seule visite dans un stade des ligues majeures saura vous convaincre : bonne humeur, partisanerie camaraderie et hot-dogs vous y attendent. Vous vous laisserez probablement aussi emporter par le seventh inning stretch et son classique « Take me out to the ball game »…

Une expérience unique

Le mardi 18 octobre dernier, j’ai eu la chance de vivre un moment que je n’oublierai jamais. Ça faisait déjà quelques semaines que l’idée m’était venue : assister à un match éliminatoire de mon équipe favorite, les Blue Jays de Toronto. Sept heures et 200 dollars de dépenses plus tard, je peux vous affirmer que ça en valait la peine. Cinquante mille personnes qui agitent leur serviette protocolaire toutes ensemble, ça vous donne des frissons un peu partout comme on dit. Un circuit de Donaldson, des jeux défensifs spectaculaires et une performance sans bavures du partant Aaron Sanchez, tous les éléments étaient en place pour une journée parfaite. Au final, nous aurons assisté à l’unique victoire des Jays dans la finale de l’association américaine, un match qui restera à tout jamais gravé dans ma mémoire.

Bref, si un jour on vous invite à assister à une partie de baseball, je vous incite fortement à passer par-dessus vos jugements et tenter l’expérience. Vous en sortirez assurément gagnant. En attendant, vous pouvez écouter la Série mondiale qui oppose les Indians de Cleveland aux Cubs de Chicago.


Crédit photo © jimmysawczuk.com

Partager cette publication