Pas de liseuse pour moi !

Par Alexanne Laplante

Le livre numérique prend de plus en plus de parts de marché. Les libraires indépendants tombent comme des mouches. Les tablettes deviennent de plus en plus populaires et leur nombre d’adeptes s’accroit de jour en jour. « Ça prend moins de place, on coupe moins d’arbres et les livres sont pas mal moins chers ! » Peut-être, mais je ne deviendrai jamais une fan du livre numérique (et je touche du bois).

Je suis peut-être trop sentimentale

Je m’attache probablement trop au livre physique. J’aime que mes livres aient du vécu et je trouve qu’une bibliothèque bien garnie est un élément essentiel de toute demeure. J’aime que mes livres, en plus de contenir les mots d’un récit, portent des traces d’usure qui portent en elles un peu de mes propres souvenirs; des pages gonflées par l’eau de la mer Adriatique, des coins de page mâchouillés par un chaton devenu aujourd’hui un vieux matou, une couverture décolorée par le soleil d’un été passé en camping... Phénomène impossible à reproduire avec une tablette et des livres numériques !

Avec les e-books, toutes les transactions se font en ligne, nul besoin de se déplacer. Pourtant, quoi de plus plaisant que de passer un dimanche après midi à fouiner dans une bouquinerie ? Je passe peut-être pour une nerd, mais je m’assume. Quand j’ai quelques heures (et un surplus budgétaire dans mon compte de banque) devant moi, je jubile à l’idée d’aller passer un après-midi à feuilleter des livres dans une bouquinerie. Les grandes surfaces remplies de bestsellers me font moins d’effet, mais peuvent toujours dépanner en cas de crise (j’exagère à peine).

Oui mais...

Les livres numériques sont plus écologiques ? Moins de papier à produire, c’est vrai. Mais la production des tablettes électroniques, quant à moi, est assez nocive pour l’environnement aussi. Je ne connais pas les chiffres exacts, mais je crois que c’est donnant donnant, l’un n’est pas meilleur que l’autre.

Beaucoup plus compacts ? Oui, c’est vrai qu’une tablette peut stocker jusqu’à 200 livres au même endroit. Pratique, je l’accorde. Pour avoir passé plusieurs semaines à voyager en Europe avec un sac à dos de 40 lb sur le dos, dont quatre bouquins, j’avoue que de pouvoir amener une infinité de livres qui tient dans un tout petit appareil s’avère pratique. Mais encore là, quoi de plus frustrant que de manquer de batterie au beau milieu d’un passage ultra palpitant ? On dépend tous un jour ou l’autre de la durée de vie de la batterie d’un appareil électronique quelconque, mais d’un « livre »... vraiment ? Pas si pratique que ça, finalement.

Jusqu’à preuve du contraire, mon petit côté hi-tech prend un peu le bord côté littérature. Si un jour vous vous demandez quoi m’offrir en cadeau, optez pour un bon vieux livre poussiéreux s’il vous plait !


Crédit photo © colourbox.com

Partager cette publication