Pour la sensibilisation {signé : la FEUS}

Suite à une position prise en Conseil à la Vie Étudiante lors de la session d’hiver 2015, un plan d’action de prévention et de sensibilisation aux agressions sexuelles a été mis en place par différents acteurs du milieu universitaire. La FEUS, de par l’intérêt de ses membres et considérant l’ampleur de la problématique, a décidé d’y contribuer par toutes sortes d’action qui ont été mises en place au courant de l’été et de la rentrée de l’automne 2015. Parmi ces actions, vous avez sans doute pu remarquer les autocollants arborant le slogan « Alcool ≠ Consentement » apposés sur les anciens bocks de la FEUS. Les responsables de la FEUS ont tout de suite vu l’impact de ce slogan lors du Défi Têtes-Rasées de Leucan organisé par la FEUS le 9 juillet dernier. Pour en expliquer le sens, un article a été rédigé par Stéphanie Bénard pour le Collectif. On y découvre que ce même slogan est en fait à l’origine d’une pétition lancée plus tôt, demandant au gouvernement d’obliger les fabricants d’alcool à indiquer sur leurs produits que l’alcool n’égale pas un consentement sexuel.

.

À l’aide de Sandra Loubier, conseillère en matière de prévention de harcèlement et de discrimination de l’Université de Sherbrooke, une liste des ressources pour les victimes d’agression ou de harcèlement sexuel a été insérée dans les agendas en prévision de la rentrée de l’automne 2015. Cette même liste a d’ailleurs été publiée dans un numéro du Collectif de cet été.

.

Actuellement, un mois de la sensibilisation et de la prévention aux agressions sexuelles est en processus d’élaboration en collaboration avec plusieurs organismes de la région.

.

À la FEUS, nous croyons que le travail de sensibilisation entamé depuis le mois de juin est primordial au bien-être de la population étudiante de l’Université de Sherbrooke. Les statistiques relatives aux agressions sexuelles qui ont lieu sur les campus universitaires sont alarmantes. Le consentement est encore une notion très obscure pour plusieurs et nous en avons fait notre devoir, en collaboration avec les différents organismes de la région, d’éclairer la population étudiante à ce sujet.

.

Si la cause vous intéresse, nous sommes constamment à la recherche de bénévoles, donc n’hésitez pas à nous écrire !

 

- Catherine Dubé, Responsable à la condition étudiante et aux droits étudiants de la FEUS


L'édition du 3 novembre du Journal Le Collectif contient un dossier choc de quatre pages entièrement dédié à l'enjeu des agressions à caractère sexuel commises sur le campus de l'université de Sherbrooke. Huit articles qui abordent la problématique sous autant d'angles.

 

 


 

© Cathie Lacasse Pelletier

Partager cette publication