Pour l’amour de la politique spectacle

Par Marc-Alexis Laroche

Alors que les électeurs américains seront invités à aller aux urnes le 8 novembre pour élire leur 45e président ou présidente, les amoureux de la politique à travers le monde ont de quoi se rassasier face à cette campagne qui ne manque pas de moments marquants. Il suffit de penser aux déclarations-chocs du candidat républicain Donald Trump, aux réponses catastrophiques de Gary Johnson en entrevue ou au scandale des courriels de la candidate démocrate Hillary Clinton. C’est dans ce contexte que des millions de spectateurs attendaient avec impatience la diffusion des débats présidentiels télévisés le 26 septembre et le 9 octobre 2016 derniers. Le premier débat présidentiel fut d’ailleurs le plus écouté de l’histoire américaine avec 84 millions de téléspectateurs.

Pour ce qui est du premier débat, l’ensemble des sources journalistiques allant de CNN jusqu’à Fox News sont unanimes pour dire qu’Hillary Clinton est ressortie grande gagnante. On estimait alors que de 50 à 60 % des spectateurs avaient jugé que Mme Clinton avait remporté le débat, contrairement aux 20 à 25 % récoltés par Trump. Pour ce qui est du deuxième, ces mêmes sources considèrent que Mme Clinton a encore une fois remporté l’échange avec 45 à 50 % d’appuis contrairement aux 30 à 35 % d’appuis récoltés par Trump. Les analystes politiques attribuent la victoire d’Hillary Clinton à son calme et à sa capacité à paraître « présidentielle ». Cette capacité qui n’est pas donnée à tous est souvent considérée comme un facteur primordial à évaluer lors des débats. C’est souvent ce critère qui peut faire la différence entre deux candidats qui sont au coude-à-coude dans les sondages.

Néanmoins, malgré que l’on porte principalement attention aux candidats présidentiels, il ne faut pas négliger l’importance des candidats vice-présidentiels. D’ailleurs, un débat fort attendu avait lieu le 4 octobre dernier entre Mike Pence, colistier de Donald Trump et Tim Kaine du côté d’Hillary Clinton. Le débat vice-présidentiel est généralement l’occasion pour les candidats de démontrer leur savoir et les raisons pour lesquelles ils représentent le meilleur choix en tant que vice-président ou vice-présidente. Cependant, ce débat du 4 octobre a plutôt laissé place à une confrontation entre les qualités d’Hillary Clinton et celles de Donald Trump. Cela s’explique par les attaques répétées de Tim Kaine sur les propos controversés de Donald Trump auxquels Mike Pence a défendu bec et ongles son colistier. Au final, les sondages ont démontré que l’électorat américain avait plutôt apprécié le calme de Mike Pence au caractère agressif de Tim Kaine. Un sondage de la chaîne CNN estimait cette appréciation dans une proportion de 48 % en faveur de Pence face à 42 % pour Kaine.

Somme toute, il y a fort à parier que ce débat ne saura pas influencer l’électorat américain autant qu’ont pu le faire les deux débats entre Mme Clinton et M. Trump. Toutefois, les récentes divulgations de commentaires sexistes et dégradants du candidat républicain envers les femmes auront peut-être déjà sellé l’issu des élections américaines avant même qu’on ait recours au vote le 8 novembre prochain.


Crédit photo © senews.net

Partager cette publication