Pour une transition vers le Zéro déchet

Par Esther Cléry

Le 20 octobre dernier se tenait le premier Salon de la famille écoresponsable, à Sherbrooke. Hélène Boissonneault, web-éditrice à l’origine de l’association Effet PH, ainsi que son mari tenaient une conférence traitant d’une transition possible vers le Zéro déchet. Avec cette présentation, elle invite le public à agir de manière écoresponsable avec des petits actes du quotidien qui, finalement, ne sont pas si contraignants qu’on pourrait l’imaginer.

Comment tendre vers le zéro déchet selon Hélène Boissonneault ?

Le compostage

Hélène Boissonneault nous initie au compostage domestique en commençant par l’idée qu’il faut cuisiner un aliment de A à Z. Il est possible de réaliser simplement des chips avec les épluchures de légumes comme les pommes de terre, par exemple. Nous pouvons jeter dans le compost tous nos déchets d’origine végétale : ce sont des déchets organiques qui améliorent la qualité du sol et servent d’engrais. Ainsi, même lorsque l’on jette une épluchure, on lui redonne vie.

Dans le compost, on jette quoi ? Des coquilles d’œufs, du marc de café, des sachets de thé, des épluchures de légumes et de fruits.

Qu’est ce qu’on doit éviter d’y mettre ? De la viande, du lait, des œufs, du plastique et des fleurs malades.

Location d’objets et emballages cadeaux

La location d’objets est une bonne alternative pour tendre vers le zéro déchet. Notamment pour les fêtes ! Pour l’Halloween, par exemple, cela peut-être plus écoresponsable de louer ou créer soi-même son déguisement. Madame Boissonneault mentionne qu’il existe d’ailleurs des salons où des familles viennent troquer des objets : jouets, sacs ou vêtements.

Même état d’esprit pour Noël : pourquoi ne pas offrir des activités plutôt que des objets ? Madame Boissonneault invite le public à fuir son côté matérialiste pour offrir des instants précieux de partage. Elle rappelle aussi qu'il est possible de privilégier des emballages faits de tissu ou de torchons, plutôt que du papier cadeau !

En parler autour de soi

Il faut mettre à contribution sa famille, son conjoint ou ses enfants en passant par le dialogue. Expliquez pourquoi vous faites cela, quel est l’intérêt et trouvez ensemble des solutions. Madame Boissonneault est spécialisée dans le domaine familial et incite donc les parents à trouver des idées de zéro déchet avec les enfants. Elle souligne l’idée qu’il faut les impliquer, par exemple, en leur faisant choisir eux même leurs gourdes réutilisables. Il faut également valoriser ses proches pour leurs petits actes, plutôt que leur reprocher de ne pas être entièrement zéro déchet. Ainsi, par l’écoute, l’échange et la tolérance on peut parvenir au même résultat. Madame Boissonneault livre ses petites astuces pour avoir une conscience écologique.

Être indulgent !

Le mode de vie zéro déchet peut s'opposer à nos habitudes et changer celles-ci est l’une des choses les plus compliquées ! C’est pour ça qu’il faut agir un pas à la fois et être indulgent, à la fois avec soi-même, qu’avec son entourage.  Plusieurs actions sont possibles pour débuter, c’est à nous de choisir ce qui nous semble le plus simple :

- Utiliser une brosse à dents en bambou plutôt qu’en plastique ;

- Aller faire ses courses avec des épiceries biologiques ;

- Acheter ses pâtes et son riz en vrac, plutôt qu’emballées ;

- Réparer ou réutiliser plutôt qu’acheter.

Toutes ces astuces, qui s’appliquent à la vie quotidienne, sont disponibles sur le site effet PH.


Crédit Photo @ Effet PH

Partager cette publication

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.