Pourquoi continuer de s'entraîner durant la saison estivale ?

Par Samuel Choquette

Malgré l’arrivée du printemps qui se fait tardive cette année, l’été arrive à grands pas et qui dit été, dit beau temps, et qui dit beau temps, dit moins le goût d’aller s’entraîner en salle d’entrainement. Souvent, les gens vont délaisser l’entraînement, car ils vont préférer pratiquer un sport à l’extérieur et profiter du beau temps ce qui est tout à fait justifiable. Je crois par contre qu’il y a plusieurs bonnes raisons de continuer de s’entraîner en salle en plus de pratiquer un sport. Voici 5 situations non-favorables qui peuvent se produire si vous décidez de tout arrêter durant l’été.

#1 Vous n’aurez pas la même intensité

Prendre une marche à l’extérieur, faire du vélo en famille ou jouer une partie amicale de soccer n’a rien comme l’intensité que vous pouvez atteindre au gym. Bien sûr, il n’y a rien de mal à pratiquer ces activités, mais soyez conscient que les résultats obtenus ne seront pas nécessairement les mêmes que ceux que vous auriez en continuant l'entraînement contre résistance.

#2 Vous perdrez votre force

Il est bien prouvé dans les études scientifiques que les gains en force commencent à disparaître après trois semaines. Sans vouloir devenir Monsieur le plus fort ou Madame la plus forte du Québec, il est important de maintenir et d’essayer de développer sa force afin de minimiser les risques de blessures, de garder une bonne qualité de vie et de vieillir en santé. Sans continuer à vouloir augmenter vos charges, il serait au moins pertinent de les maintenir durant l’été si vous diminuez votre volume d’entraînement.

#3 Vos risques de blessure augmenteront

Si votre programme d'entraînement a bien été créé et pensé, il devrait avoir comme objectif de minimiser les risques de blessures en lien avec votre sport ou les activités de la vie quotidienne que vous exécutez. En arrêtant de les faire pendant une longue période de temps, vos muscles perdront de la force et de la mobilité. Cela augmentera vos chances de vous blesser lors d’une activité sportive.

#4 Vos chances de recommencer sont largement diminuées

Pour la majorité des gens qui ne sont pas des « freaks » de l'entraînement, arrêter durant une longue période de temps peut-être assez pour ne pas avoir le goût de recommencer. La discipline de s'entraîner commence par de bonnes habitudes répétées. Il serait dommage de tout laisser tomber. Diminuer la fréquence d'entraînement peut être une option, mais arrêter complètement n’est pas la solution. Selon des études scientifiques, cela prend 66 jours pour développer une habitude. Ça serait donc malheureux de défaire ces deux mois d’efforts et devoir tout recommencer à la fin de l’été.

#5 Vous perdrez la majorité de vos résultats

Plus haut on a parlé des résultats au niveau de la force musculaire, mais on peut également parler des résultats au niveau de la composition corporelle et des habitudes alimentaires. Bien souvent, ces deux aspects vont de pair. Même en continuant de faire quelques activités extérieures, souvent ce n’est pas assez pour maintenir l’envie de faire de bons choix alimentaires. Bien souvent, l'entraînement et l’alimentation vont de pair et ensemble, ils forment un cercle vicieux. Lorsque l'entraînement va bien, on fait des efforts pour bien manger car on veut voir des résultats, mais lorsque la fréquence diminue et on commence à sauter des entraînements, les mauvaises habitudes alimentaires reviennent et on se dit « à quoi ça sert de bien manger si je ne m’entraine pas? ». Donc, au niveau composition corporelle ce n’est pas l’idéal de cesser l'entraînement, car l’alimentation risque d’en prendre un coup également. De plus, on sait que l’été peut être synonyme de BBQ, de bière et de multiples fêtes. Il serait donc important que le restant de nos apports alimentaires soient adéquats.

Comment trouver le juste milieu entre l'entraînement en salle et les activités extérieures?

Bien, je vous conseille de vous entraîner minimalement deux fois par semaine en plus des autres activités pratiquées. Lors de ces entraînements, tout le corps devra être entraîné afin d’atteindre une fréquence de deux fois par semaine pour chaque principaux muscles du corps. Choisissez principalement des exercices multi joints permettant de vous donner le maximum de résultats avec le moins de temps investi. Le volume d'entraînement et l’intensité devra être relativement élevée afin de maintenir les acquis développés durant le restant de l’année.

Bien sûr, l’important, c’est de faire un entrainement que vous aimez et qui convient à vos objectifs. Pour ça, je crois fortement qu’avoir recours à un entraîneur ou un kinésiologue pour vous suivre est la meilleure option. Même moi, je ne fais pas mes propres programmes d'entraînement, car je vais instinctivement choisir les exercices et les méthodes pour lesquels je suis fort et je ne corrigerai jamais mes points faibles. Si vous voulez réellement avoir des résultats sur le long terme, vous devez avoir quelqu’un qui vous botte les fesses. Sinon, faibles sont les chances de réussir!

L’été peut être une belle occasion pour incorporer des variantes au niveau de vos entraînements comme des sprints à l’extérieur ou des sorties de course de plus longue durée. Par contre, le cœur de votre entraînement doit rester semblable en termes de structure. En d’autres mots, le but est de continuer sa progression durant l’été et non de prendre deux mois à rien faire. Oui, il peut y avoir des semaines de repos à ne pas s'entraîner complètement, mais je crois fortement que 8 à 12 semaines d’arrêt complet représentent beaucoup trop dans une année.

En autant que vous continuiez de bouger et de bien vous alimenter, vous aurez un grand pas d’avance sur la majorité de la population. Souvenez-vous toutefois que si vous ne voulez pas qu’un des cinq scénarios présentés plus haut se produise, continuer l'entraînement contre résistance au moins deux fois par semaine sera bénéfique.

Pour toute question, n’hésitez pas à me contacter.

Bon été!

Samuel Choquette

Étudiant en Kinésiologie et Consultant FD Fitness

2405 rue King est, Sherbrooke, 450-234-3210

samuel@fdfitnessconsultant.com

Partager cette publication

Laisser une réponse