Par Annabelle Heroux 

Cet automne, l’attention des médias québécois s’est rivée sur les dernières élections présidentielles. C’est un sujet qui a provoqué beaucoup d’intérêt alors que nous sommes conscients qu’il n’est nullement question du sort de notre pays et que nous ne sommes pas en position de voter ni même d’être touchés directement par cette élection. Donc, l’élection d’un président ou d’un autre ne nous atteindra pas du tout, en théorie. Alors, pour quelles raisons les médias de chez nous accordent-ils toute cette attention médiatique aux élections présidentielles des États-Unis? J’ai alors tenté délibérément de comprendre.  

Pouvoir et proximité 

Tout d’abord, il est évident que la politique est un très bon sujet d’article, car cette discipline a un impact direct sur notre société. Les gens que l’on nomme au pouvoir vont prendre des décisions à notre place. Il est donc important pour nous de nous sentir bien représentés et en confiance par rapport aux nouvelles au sujet de nos politiciens. Alors que cela s’applique uniquement entre nos frontièresla question est: pourquoi s’intéresser aux résultats du pays voisin? Ce qui nous incite à nous informer sur ces élections américaines, c’est que les États-Unis représentent la plus grande puissance mondiale au monde sur les aspects économique et militaire. C’est d’ailleurs de cette façon que son empreinte culturelle s’étale aux quatre coins du monde. Tout ce qui concerne ce pays suscite une certaine curiosité, et ce, partout sur le globe!  

Pour ce qui en est plus précisément de nous, au Québec, les États-Unis se trouvent tout juste l’autre côté de notre frontière et ils sont les seuls. La proximité joue un rôle influent sur l’intérêt que porte un lecteur à une nouvelle. C’est prouvé qu’un lecteur se sent davantage concerné par une nouvelle journalistique qui se passe près de lui, géographiquement parlant. Donc, on peut en conclure que les médias québécois ont tout à leur avantage de couvrir les actualités de cet événement. 

Divisions importantes 

Il est évident que les élections présidentielles sont divisées en deux voies extrêmement divergentes. On peut comparer la dernière élection à tout un spectacle, ayant assurément pour personnage un ex-président excentrique, ayant des façons de penser et d’agir qui viennent à l’encontre du gros bon sens, Donald Trump. L’ex-président voyant son adversaire Joe Biden prendre de l’avance vers la victoire ne pouvait en croire ses yeux, alors il s’est accroché au scénario de fraude électorale massive. Donc, les journalistes n’ont pu échapper à la propagation de cette nouvelle assez inattendue. La division entre ces deux clans (républicains et démocrates) aux États-Unis est si importante qu’elle laisse bien peu de personnes indifférentes.  

Les conflits entre les deux partis de ce peuple sont percutants. Trump ayant peu de respect pour les règles démocratiques et aspirant à la division du peuple, attire l’appui de millions d’Américains. Cela laisse place à la crainte chez plusieurs citoyens du monde entier. Ces élections ont été marquées par une course très serrée entre seulement deux partis. Nous savons pertinemment que la mise au pouvoir d’un président raciste ou suprématiste à la tête d’un pays d’une telle importance peut engendrer des conflits mondiaux. L’inquiétude est donc inévitable quand vient le temps de savoir qui sera à la présidence du pays le plus dominant au monde.   

Finalement, peut-être que s’il y avait plus de partis détenant un potentiel d’être élu majoritaire, il y aurait moins de divisions dans le peuple américain et moins de brouhaha. Ou bien encore si leur ex-président s’était moins donné en spectacle durant sa présidence, les élections auraient suscité moins d’attention médiatique.  

Eh bien, la réponse est non. J’en suis venue à la conclusion qu’à chacune des années d’élections antérieures, elles ont toutes aussi été médiatisées que celle de 2020. Il y aura toujours une forte attraction à savoir ce qui se passe chez le pays voisin, alias la plus grande dominance mondiale. Ne vous surprenez donc plus à lire des articles touchant les États-Unis d’Amérique, ici dans nos médias québécois lors des élections du nouveau candidat élu à la présidence

Partager cette publication