Les Productions Le Sommet : deux étudiants de l’UdeS en pleine ascension

Par Daniel Gaumond

Îlesoniq, Igloofest, Festival d’Été de Québec; ce genre d’évènements connait un essor remarquable depuis quelques années en raison de l’intérêt grandissant des jeunes et des moins jeunes à l’égard de la musique électronique, et grâce à l’émergence de nombreux artistes et DJs au Québec. Bien que la demande ne cesse d’augmenter d’année en année, ce style de musique connait toutefois une lente expansion et tend à demeurer dans les périmètres des grandes métropoles (Québec, Montréal, Toronto), parvenant rarement jusqu’aux plus petites municipalités. C’est dans l’intention de répondre à ce problème que deux étudiants de l’Université de Sherbrooke ont mis sur pied une boîte de production visant à promouvoir l’electronic dance music (EDM) ainsi que d’autres styles underground en Estrie et principalement, à Sherbrooke.

L’automne dernier, Vincent Lanctôt, étudiant en génie mécanique, et Antoine Villeneuve, étudiant à la Faculté d’éducation physique, ont pris en main un projet qui depuis longtemps leur tenait à cœur et se lancent dans la création des Productions Le Sommet. Rassemblant leurs dernières économies, les deux jeunes producteurs âgés de 22 et 24 ans investissent alors dans des équipements de qualité (son, éclairage, etc.) et se créent un réseau de contacts qui leur permet de propulser leur entreprise vers le haut.

Ces deux athlètes du Vert & Or, dont l’amitié s’est concrétisée par leur fréquentation active du Centre sportif ainsi que leurs intérêts communs pour le sport et la musique électronique, cherchent à offrir une visibilité aux artistes émergents, à encourager la persévérance des musiciens locaux et, bien évidemment, à faire vivre des soirées inoubliables à la clientèle étudiante de 18 à 25 ans. De plus, ils affirment que les Productions Le Sommet sauront se démarquer de toute autre boîte d’évènements, seulement par la créativité et la fougue qui les animent. Comme Antoine le souligne, il suffit d’« appliquer les mêmes critères retenus en éducation physique et dans le domaine sportif à notre façon de faire, et de viser constamment l’excellence ». C’est pourquoi les deux jeunes hommes prévoient déployer considérablement leur entreprise à l’avenir, en effectuant des partenariats avec des artistes de grandes notoriétés et en élargissant leurs techniques de marketing.

Mais comme il faut un début à tout, Antoine et Vincent concentrent présentement leurs efforts sur le premier évènement des Productions Le Sommet prévu le 9 février prochain, en compagnie des deux DJs émergents, Disordr et Husker. Avec sa propre track mixée de deux heures et demie, Anthony Saint-Jean, alias Husker, est un étudiant en administration à l’UdeS. Il se dit prêt à recevoir plus de 300 personnes au Parvis dans moins de huit jours. Celui qui mixe depuis cinq ans déjà dans les bars de Sherbrooke comme la P'tite Grenouille et la Commission des Liqueurs témoigne de son grand respect pour le projet des garçons : « Mixer dans des bars, c’est tout à fait différent que de se produire devant un public. Avec les Productions Le Sommet, ça fait une plateforme qui n’est pas toujours accessible à des artistes moins connus comme moi. »

C’est donc dans quelques jours que les producteurs connaitront leur premier évènement auquel ils vous invitent à venir participer en grand nombre pour une soirée mémorable et festive. De plus, ces deux jeunes hommes, conscients de l’éclosion récente de leur projet, gardent la porte grande ouverte pour tout aide ou partenariat proposé, que ce soit sur le plan financier, humain ou encore matériel. Serez-vous l’un des leurs?


Crédit Photo @Productions Le Sommet

Partager cette publication

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.