Quand la culture bavaroise s’invite à Sherbrooke!

Par Ariane St-Jean

Le 5 octobre prochain au Centre des Foires de Sherbrooke aura lieu le traditionnel Oktoberfest de Sherbrooke. Organisé par des étudiants de l’Université de Sherbrooke, cet événement se veut être le plus grand party universitaire au Canada, invitant des gens à travers le pays à venir célébrer la culture bavaroise. Cependant, il est important de se rappeler les origines culturelles derrière cette fête originaire d’Allemagne. Le Collectif vous propose donc d’en apprendre davantage sur la tradition bavaroise afin d’être fin prêt pour le 5 octobre prochain, où plusieurs surprises vous attendent.

La culture bavaroise et ses origines

Lors d’une soirée comme l’Oktoberfest, nous oublions souvent de nous demander pourquoi un tel rassemblement peut bien avoir lieu. Nous connaissons tous bien les origines de festivités telles que Noël ou encore celles du 1er juillet, mais celles de l’Oktoberfest restent des moins connues.

Les historiens s’entendent pour dire que le premier Oktoberfest a eu lieu en 1810, plus précisément le 17 octobre. En français, le mot « Oktoberfest » signifie fête d’octobre, même si la traduction est plus souvent faite sous l’expression « fête de la bière ». Cet événement était en fait une continuité de festivités célébrant l’union du prince héritier de Bavière et de sa princesse. Également, cette fête avait de grandes vocations nationalistes. En effet, le roi de l’époque voyait en cet événement une belle occasion de renforcer le sentiment d’appartenance de son peuple envers la nation Bavière. Au menu, une course de chevaux qui attira plus de 50 000 personnes. Pour l’époque, on parle réellement d’un succès. C’est donc pourquoi l’Oktoberfest fut réorganisé l’année suivante. Chaque année, la formule de l’événement changeait afin de mieux s’adapter au nombre grandissant de participants.

Depuis 1810, il n’y a eu que 24 années où l’Oktoberfest n’a pu avoir lieu à cause des nombreuses épidémies, ou encore des périodes de guerre. 24 éditions, cela peut sembler excessif, mais lorsque l’on se rappelle que cette tradition a été instaurée il y a plus de 200 ans, on se rend facilement compte qu’il y a eu plus de belles années que de moins belles. Alors qu’en 1810 ont parlait d’une foule de 50 000 personnes, on compte aujourd’hui plusieurs millions de participants qui visitent Munich à l’Oktoberfest. En 2017, ce sont 6,2 millions de visiteurs qui sont venus célébrer la culture bavaroise en buvant une bonne bière, bretzel à la main.

C’est à Sherbrooke que ça se passe!

Aujourd’hui, l’Oktoberfest perd un peu sa vocation initiale. En effet, son côté nationaliste se transforme davantage en un côté festif. L’Oktoberfest, on le souligne pour célébrer la bonne bière, la bonne bouffe et la bonne compagnie! Et évidemment, c’est à Sherbrooke qu’il se fête le mieux! Comme tous les ans, ce sont des étudiants de l’Université de Sherbrooke qui s’impliquent dans l’organisation de cette fête reconnue, année après année, comme étant mémorable.

Cette année, pour accompagner votre bière, vous pourrez déguster de la choucroute ou encore des saucisses végétariennes ainsi que de la viande animale. Pour ceux qui ont un plus petit appétit, des bretzels, du pop-corn ainsi que de la barbe à papa seront disponibles.

Les Oktogames, instaurées à la dernière édition, sont de retour cette année! Le comité a travaillé fort pour les améliorer afin qu’ils plaisent à tous les participants. « Ce sont des jeux auxquels tous peuvent participer gratuitement. Ils permettent de gagner des prix tels que des chèques cadeaux pour manger au restaurant, des billets de spectacles et plus encore! », nous confirme Jacinthe Ranger, l’une des directrices de communications de l’Oktoberfest 19e édition. À noter que ceux-ci commencent dès l’ouverture des portes.

Les nouveautés de l’Oktoberfest XIX

Le comité organisateur, en plus de vous offrir un party universitaire digne d’être le plus grand au Canada, n’a pas eu peur cette année de se réinventer en vous proposant une belle brochette de nouveautés.

Parmi ces nouveautés, on peut noter un réel virage vert. Avec la situation environnementale actuelle, les organisateurs de la 19e édition de l’Oktoberfest ont cru bon utiliser des produits compostables ou recyclables. La seule et unique chose qui devra aller aux poubelles sera le papier tenant la barbe à papa. L’événement frôlera donc le 0 déchet!

Également, certains produits alcoolisés seront ajoutés au traditionnel menu. En effet, les cidres La Croix feront leur entrée. Ces breuvages doux et sucrés sont parfaits pour tous ceux et celles qui n’aiment pas trop la bière. Cette année, personne n’aura d’excuse pour ne pas prendre un verre.

À ne pas oublier!

L’Oktoberfest, c’est le 5 octobre prochain que ça se passe. Le Centre des Foires de Sherbrooke ouvrira ses portes à 18h pour le début des festivités. Celles et ceux qui auront acheté leurs billets avant l’événement pourront l’activer préalablement pour s’éviter d’attendre. En effet, ce processus permettra certainement d’alléger les files d’attente. Les plus spontanés pourront tout de même se procurer des billets le soir de l’événement. Il ne faudra cependant pas trop tarder puisque les billets partent vite! Pour s’assurer d’avoir son billet, il est préférable d’arriver un peu avant l’ouverture des portes. Que ce soit pour acheter un billet, une bière ou un petit quelque chose à grignoter, vous pourrez utiliser votre carte ou bien de l’argent comptant.

Les organisateurs de l’Oktoberfest sont toujours à la recherche de bénévoles. Que ce soit pour aider dans le feu de l’action le soir de l’événement ou encore le lendemain de la grande fête, le comité aura certainement besoin d’aide. Si vous êtes intéressés, vous pouvez directement vous inscrire sur le site de la 19e édition de l’Oktoberfest de Sherbrooke : https://okto.ageg.ca/. C’est aussi simple que ça!

L’Oktoberfest reste l’événement parfait pour s’amuser avant que la mi-session prenne trop de place. Celui-ci permet à des milliers d’étudiants de s’amuser tout en profitant d’une immersion dans la culture bavaroise. Le plus gros party universitaire au Canada, peut-on vraiment se permettre de manquer ça?


Crédit Photo @ Voltaic

Partager cette publication

Laisser une réponse