Par Josiane Demers

À l’Université de Sherbrooke, les étudiantes et les étudiants ont la chance d’avoir accès au complexe sportif le plus complet de la région. Avec ses multiples installations intérieures et extérieures, ce dernier propose des activités diversifiées à ses membres. C’est simple, il y en a pour tous les goûts. La COVID-19 a évidemment forcé le Centre sportif à revoir ses méthodes et, par la même occasion, à user d’innovation et d’originalité pour adapter ses pratiques et ses offres.

Lorsqu’interrogée sur l’importance d’offrir des services malgré la crise sanitaire, Véronique Desrosiers, conseillère en communication au Service du sport et de l’activité physique de l’Université de Sherbrooke, a expliqué que « la pratique d’activité physique et le maintien de saines habitudes de vie s’inscrivent au cœur de [la] mission [du Centre sportif]. Le secteur sportif est durement touché depuis le début de la pandémie et, plus que jamais, bouger constitue une nécessité pour le maintien d’une bonne santé physique et psychologique ».

Capsules en ligne

Dès le mois de mai, une initiative de capsules d’entrainements sur Facebook Live a été lancée. Le projet a fait relâche pendant la saison estivale, mais est revenu en force à la mi-octobre alors que le Centre sportif du Campus de Longueuil tombait en zone rouge. Deux kinésiologues de formation y offrent des entrainements exigeants, mais faciles à réaliser à la maison et nécessitant peu ou pas de matériel. À ce moment, quatre séances par semaine étaient offertes. « En tant que kinésiologue, mon but est de travailler en prévention pour que les gens puissent bouger et améliorer leur santé métabolique. Je veux les aider à vivre de moins sévères conséquences physiques suite au confinement », explique Audrey Beaudry, kinésiologue spécialisée en musculosquelettique et l’une des créatrices des capsules. Depuis le début du mois de novembre, l’organisation a bonifié son offre et permet à ses abonné. es Facebook d’accéder à neuf entrainements par semaine.

Du yoga restaurateur au cardio-tonus, en passant par le Pilates ou les exercices posturaux, les entraineurs se soucient de diversifier les activités. Il est à noter que jusqu’à maintenant, 75 entrainements ont été diffusés et déposés dans la section vidéo (playlist) de la page. Cela permet donc aux membres d’y avoir accès à leur guise et surtout de pouvoir les intégrer dans leur routine, peu importe leur horaire.

« Le plaisir est l’une des choses qui favorisent le plus le maintien de l’activité physique, donc on tenait à offrir de la variété », soutient Audrey Beaudry. Cela s’inscrit bien dans le rythme fou de la fin de session des étudiantes et des étudiants. Cette offre est gratuite ; un autre avantage de taille. Les séances se poursuivent jusqu’aux fêtes et reprendront en janvier au rythme d’un entrainement par semaine jusqu’à ce que nous nous sortions enfin de la zone rouge.

Un cadeau de Noël

Cette année, les Québécois. es doivent renoncer aux fêtes de famille, aux accolades devenues trop rares ou encore, aux précieux moments de complicité qu’apporte cette période de vacances. Personne ne peut nier les difficultés que provoque cette pandémie, mais il semble que « l’annulation » de Noël ait frappé fort. La situation affecte également les options de divertissement à notre disposition. Afin de permettre à ses membres de délaisser Netflix et de prendre soin de leur santé, le Centre Sportif tenait à leur offrir un petit cadeau de Noël.

Récemment, l’organisation annonçait sur sa page Facebook que l’équipe a travaillé sur un autre projet vidéo qui permettra aux amateurs d’entrainement de profiter d’un programme de 5 x 30 minutes d’activité physique. L’objectif est de réaliser le tout sur une période d’une semaine. Le programme, élaboré par des professionnels, a été créé dans l’optique de rencontrer les recommandations canadiennes d’activité physique. Rappelons que « pour favoriser la santé, les adultes âgés de 18 à 64 ans devraient faire chaque semaine au moins 150 minutes d’activité physique ou d’aérobie d’intensité modérée à élevée par séances d’au moins 10 minutes », selon Santé Canada.

Une alternative pour janvier

Dans un monde idéal, l’arrivée de 2021 marquerait la fin de cette période incertaine. Malheureusement, il semble que nous allons tous devoir user de patience et de prévoyance. Dans cette optique, le Centre sportif de l’Université de Sherbrooke a souhaité ajuster son offre afin de composer avec les incertitudes de la situation actuelle. Certains cours de la programmation d’hiver seront disponibles en formule hybride (en présentiel et en ligne) à compter du 25 janvier prochain, sur une période de 12 semaines. « Bien que les cours en présentiel représentent notre champ d’expertise et de prédilection, nous nous sommes fait un devoir d’adapter certains d’entre eux en virtuel cet hiver afin d’offrir une alternative à notre communauté universitaire », explique Véronique Desrosiers.

La formule hybride implique que s’il y a un retour à la zone orange, les cours virtuels seront délaissés pour des cours en personne. Néanmoins, si la zone rouge est maintenue, les cours se dérouleront sur Teams avec des professeurs formés et compétents. Cette alternative s’appliquera à certains cours de conditionnement physique pour adultes et la période d’inscription en ligne débutera le 11 janvier à 9 h. Pour optimiser la qualité des séances, un nombre limité de places sera offert.

Malgré tous les obstacles encourus, notre centre a su se réinventer pour offrir un éventail d’options de qualité. À travers les capsules en ligne, le programme de Noël et l’adaptation de la session de janvier 2021, les efforts de l’équipe sont palpables.

N’oubliez pas qu’il est encore possible de pratiquer certains sports individuels ou en dyade (natation, badminton, squash et lancers de basketball) sur réservation en visitant le site Web du Centre Sportif, où se trouveront également les changements de dernière minute en ce temps incertain. Pour avoir accès aux séances d’entrainement et au programme des fêtes, visitez la page Facebook officielle du Centre sportif de l’Université de Sherbrooke.


Crédit Photo @ Simon RD

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *