Par Alexis Lemieux-Lepage

Dans le cadre de mon échange étudiant au Brésil, qui se déroulait presque exclusivement à Rio de Janeiro, je trouvais important de parler de trois lieux/activités emblématiques de cette grande ville : le Christ rédempteur, Pedro do Sal et Canastra ainsi que le Musée de la République.

Le Christ rédempteur

Le Christ rédempteur est une statue du Christ à Rio de Janeiro, au Brésil, créée par le sculpteur français Paul Landowski et construite par l’ingénieur brésilien Heitor da Silva Costa, en collaboration avec l’ingénieur français Albert Caquot. Le sculpteur roumain Gheorghe Leonida a façonné le visage. Construite entre 1922 et 1931, la statue mesure 30 mètres de haut, sans compter son piédestal de 8 mètres. Les bras s’étendent sur 28 mètres de large (elle est donc très imposante et impressionnante).

La statue pèse 635 tonnes métriques et est située au sommet de la montagne Corcovado de 700 mètres (2 300 pieds) dans le parc national de la forêt de Tijuca, qui surplombe la ville de Rio de Janeiro. Symbole de la chrétienté à travers le monde, la statue est également devenue une icône de la culture de Rio de Janeiro et du Brésil, et figure parmi les 7 nouvelles merveilles du monde. Elle est faite de béton armé et de stéatite.

Pedro do Sal et Canastra

Lieux de rassemblement par excellence les lundis (Pedro do Sal) et les mardis (Canastra) en soirée, ces endroits sont particulièrement populaires auprès des étudiants de PUC-RIO (l’Université), mais aussi auprès des locaux. Le lundi, on commence la semaine en lion par une petite visite à Pedro do Sal, où l’on festoie avec rythme au gré de la musique, de la samba et de l’alcool très peu dispendieux dans un décor et une ambiance digne d’un film. Certainement l’un de coups de cœur pour plusieurs personnes, pour les bons moments que cette soirée offre et les nombreuses rencontres.

Canastra est un autre excellent lieu de rencontre. Cette fois, la clientèle est encore plus nombreuse en provenance du milieu universitaire et, encore une fois, c’est dans les rues de Rio que se déroule la fête. Aux alentours, différents minibars ambulants offrent une belle gamme de boissons. Il y a moins de musique qu’à Pedro do Sal, alors l’avantage est de pouvoir se concentrer sur les bonnes conversations que nous avons.

Le Musée de la République

Ce musée dresse un portrait succinct et juste de l’histoire du Brésil. On y retrace les grandes périodes historiques de la politique du pays. En plus d’être magnifique (le palais abrite différentes pièces de grand goût dont l’inspiration est tantôt française, tantôt italienne ou encore ibérique), le palais fournit une foule de renseignements du Brésil colonial à aujourd’hui. Aussi nommé « Le palais de Catete », il fut le siège de nombreux présidents brésiliens et abrita l’un de ses plus célèbres dirigeants : Getúlio Vargas. Il s’agit d’un homme politique qui a marqué le Brésil des années 1940-1960 par son fort charisme, sa contribution au Brésil moderne, ses politiques sociales, mais aussi la dictature et son suicide dans le Musée de la République.


Crédit Photo @ Guides de voyage Ulysse

Archives

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *