Quoi écouter pour se changer les idées ?

Le monde entier vit une situation assez exceptionnelle ces temps-ci. Le « Québec est sur pause pour trois semaines », les enfants ne vont plus à l’école, tous les commerces et services « non essentiels » sont dans l’obligation de fermer… et j’en passe. Pour plusieurs, cette pandémie est une source d’angoisse, pour d’autres, elle est le moment parfait pour se reposer pendant ce congé forcé. Dans un cas comme dans l’autre, les temps libres sont plus nombreux qu’à l’habitude — sauf bien sûr pour celles et ceux dans les domaines de services essentiels — et il est important de trouver des activités pour s’occuper pendant cette « quarantaine » afin de ne pas perdre le moral. Voici donc plusieurs suggestions musicales québécoises à découvrir, que ce soit en faisant le ménage complet de la maison, en cuisinant des recettes pour les dix prochains mois ou en avançant des travaux universitaires à distance. 

Par Mireille Vachon

 

#1 : Gab Bouchard

Gab Bouchard apprend la guitare dès l’âge de six ans. À dix ans, il écrit déjà des chansons. Au tournant de l’âge adulte, il sort un premier EP, Cerveau-lent, un disque aux influences country et rock. En février 2020, son premier « bébé », Triste pareil, voit le jour par l’entremise de la maison de disque Grosse Boîte. Natif de Saint-Prime au Lac-Saint-Jean, il déménage dans la métropole pour développer son art. Triste pareil, c’est le « récit d’une peine d’amour de A à Z », comme on peut lire sur la page Facebook de l’artiste. L’amour, la peine, la mélancolie sont racontés d’une manière crue, mais poétique, sous des airs tantôt relaxants (« Yé passé où l’soleil ? »), tantôt entraînants (« Tu m’connais trop bien »). Gab Bouchard, des chansons qui font du bien.

#2 : Alexandra Stréliski

Qui a dit que la musique classique ne pouvait être un art « grand public » ? La pianiste Alexandra Stréliski, avec son style néoclassique et son authenticité pure, donne un tout autre visage à ce style de musique parfois considéré comme élitiste. Son plus récent album, Inscape — terme que l’on peut traduire par paysage intérieur — est inspiré d’une période difficile de sa vie, où elle a dû « traverser plusieurs paysages intérieurs, mouvementés, beaux et souffrants à la fois ». Sa musique, agissant comme processus de guérison, lui a permis de surmonter cette épreuve, une note à la fois. La carrière d’Alexandra Stréliski est en ascension depuis la sortie de cet album : performance en direct à la cérémonie des Oscars, trois Félix au Gala de l’ADISQ 2019, trois nominations aux prix Juno 2020, plus de 80 millions d’écoutes en continu dans le monde… et ce n’est certainement pas fini. Alexandra Stréliski, une musique douce et intense, parfaite pour toutes les circonstances. 

#3 : Matt Holubowski

La voix singulière de Matt Holubowski, douce et rauque à la fois, lui a permis de se faire connaître lors de son passage à La Voix en 2015. Avant cela, il avait déjà sorti un recueil de pièces folk, Old Man, qu’il avait vendu à 80 personnes à l’époque : « C’est là que je savais que j’avais environ 80 amis et membres de ma famille sur lesquels je pouvais compter », plaisante le chanteur à l’émission de radio Les grands entretiens en entrevue avec Monique Giroux. Sa carrière a vraiment débuté avec le lancement de l’album Solitudes, grâce auquel il a obtenu un disque d’or ainsi que deux nominations au 39e gala de l’ADISQ dans les catégories Album de l’année et Spectacle de l’année — Anglophone. Dans son 3e album, Weird Ones, réalisé comme les précédents par Connor Seidel, le musicien explore de nouvelles sonorités qui s’éloignent un peu de son folk habituel. Matt Holubowski, une voix sensible, emplie d’émotions, qui permet de relaxer et de s’évader du réel.

#4 : Richard Desjardins

Pourquoi ne pas retomber dans les vieux classiques des années 90 ? Trente ans plus tard, l’album « Tu m’aimes-tu ? » de l’auteur-compositeur-interprète reste toujours aussi agréable pour l’oreille. En plus des huit albums à son actif, le natif de Rouyn-Noranda a également fait carrière comme cinéaste, notamment avec la réalisation des documentaires « L’erreur boréale », portant sur l’état de la politique forestière au Québec, « Le peuple invisible », sur les nations algonquiennes, ainsi que « Trou Story », traitant de l’industrie minière québécoise, qui sont d’ailleurs tous disponibles en entier sur le site de l’Office national du film du Canada (ONF). Plongez dans les succès « Quand j’aime une fois j’aime pour toujours », « Le bon gars » ou encore « Va-t’en pas » de cet artiste qui s’est mérité plusieurs prix et nominations et qui a sillonné les routes du Québec et de l’Europe pour présenter ses spectacles. Richard Desjardins, pour découvrir ou redécouvrir un pilier de la musique québécoise. 

Soutenir les arts

L’industrie artistique subit les contrecoups de la COVID-19, comme plusieurs autres sphères de l’économie, et c’est important de ne pas la laisser tomber. Heureusement, plusieurs actions sont prises pour venir en aide aux artistes : le magasin de musique en ligne Bandcamp a choisi de verser la totalité des revenus réalisés le 20 mars dernier aux artistes, soit l’équivalent de 6,25 millions de dollars. Le géant Netflix a créé un fonds de soutien de 100 millions de dollars américains qui permettra de soutenir les personnes qui œuvrent dans l’industrie du spectacle, entre autres au Québec et au Canada. Spotify, quant à lui, a mis sur pied le Covid-19 Music Relief, un projet qui invite les utilisateurs et utilisatrices à faire des dons à des organisations offrant un soutien financier aux membres de la communauté musicale partout à travers le monde. La plateforme de streaming s’engage à égaler les dons du public jusqu’à concurrence de 10 millions de dollars. 

Bref, en attendant que la crise passe, prenez soin de vous, de votre santé, de votre moral et de vos proches (à distance bien sûr), et découvrez de la nouvelle musique ! Klô Pelgag, Marc-Antoine Beaudoin, Les Hay Babies, Miro, Philémon Cimon, Lou-Adriane Cassidy, Grand Corps Malade, Eli Rose… Bien sûr, plusieurs autres artistes auraient pu faire partie des suggestions ci-dessus. C’est à vous d’y aller selon vos goûts !

Partager cette publication

Laisser une réponse